forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bleu Gris [PV Saga]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 26
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Bleu Gris [PV Saga]   Sam 24 Juil - 22:19

Un jeune homme aux cheveux d’un bleu turquoise, qui jurait très fortement avec les velours rouges qui ornaient le lit, papillonna des yeux. Sa vue était encore troublée par les quelques gouttes salées qui s’étaient installées entre ses paupières pendant son sommeil. Il mit un moment à se rappeler où il était. Il connaissait bien l’endroit mais ne se rappelait pas ce qu’il y faisait. La chambre du Pope. Pas la chambre publique, où le régisseur du Sanctuaire recevait ses visites officielles, mais bien la chambre personnelle de Saga. Il referma un moment ses mirettes pour blottir son visage dans l’oreiller. Après tout personne ne lui demandait de se lever ! D’ailleurs quelle heure était-il ?

Dix-neuf heures quinze… Le soir ? Ah oui… Il se souvenait maintenant. Comme tant de fois depuis qu’il avait découvert que Saga avait usurpé la place du Pope, Aphrodite était venu à lui sous prétexte d’une audience pour disposer d’une ou deux heures en compagnie du Gémeau. Il lui parlait de tout et de rien, lui confiait ses craintes, ses doutes. Il était le seul au Domaine Sacré à savoir ce qu’il pensait, des autres chevaliers ou de sa condition de saint. Même DeathMask ne recueillait pas tant de choses… De toutes les façons l’Italien n’était pas une épaule sur laquelle Aphrodite allait spontanément pleurer. Les seules choses que le rital connaissait de plus que les autres, il avait eu besoin de les apprendre à un moment ou à un autre. Pas de détails inutiles ni de révélations éhontées.

Souvent, après ces quelques soixantaines de minutes, il finissait presque invariablement par s’endormir du sommeil du juste. Enfant, il s’endormait blottit dans les toges de Saga, recroquevillé sur ses genoux. Aujourd’hui adulte, il s’asseyait aux pieds de son trône et posait la tête contre les jambes de son aîné. Mais l’âge n’avait pas fait disparaitre la manie du Poisson de s’endormir près de celui qu’il considérait comme son Dieu.

Saga était un homme occupé comme deux. Il était d’ailleurs deux hommes qui se relayaient à intervalles réguliers au grand damne des deux malheureux concernés. Il ne pouvait pas attendre toute la soirée avec le poisson sur les genoux. Il le laissait donc se reposer derrière la scène. Ainsi Aphrodite se réveillait dans le grand lit des appartements du Pope, seul comme à chaque fois, avec tout le loisir de paresser tranquillement en attendant que Saga finisse sa journée. (Lui profiter de la situation ? mais non vous vous trompez ! lol)
Il referma les yeux une minute et soupira de bien-être. Oui, il avait envie d’attendre que Saga revienne. De toute façon en tant qu’assassin il avait une position privilégiée et il pouvait bien faire un petit caprice de temps en temps.

Des bruits de pas dans le couloir, qu’il connaissait mieux que n’importe qui pour les avoir entendu résonner des centaines de fois dans les couloirs austères du Domaine. Il sourit doucement, sa joue posée contre l’oreiller l’empêchant de le faire pleinement sous peine de l’écraser. Il eut envie de rire comme un gamin en imaginant la tête que ferait Saga en le trouvant encore au lit à cette heure là.
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Dim 25 Juil - 11:19

Encore une dure journée pour le chevalier des Gémeaux. Il avait passé sa journée à remplir de la paperasse, à donner des ordres et des directives pour le bon arrangement du sanctuaire, le tout aidé de temps en temps par son frère jumeau Kanon, et la réincarnation de la déesse Athéna, qui n'avait trouvé rien de mieux à faire que de lui redonner le contrôle du Sanctuaire pendant qu'elle se la coulait douce au Japon. C'était bien les femmes ça, toutes les mêmes. C'étaient bien pour ça qu'on les évitait au Sanctuaire, elles étaient tellement superficielles et paresseuses (non, non, Saga n'est pas macho XD).
Aussi, l'ancien Pope qui l'était à nouveau temporairement à présent, en attendant que tous les chevaliers renaissent, était de plutôt mauvaise humeur et très fatigué quand enfin, il quitta ses appartements officiels. Il en avait même oublié que, peu avant qu'il commence le travail, il avait accueillit le chevalier des Poissons chez lui. Mais de toute façon, il devait être sans doute parti depuis longtemps.
La nuit était déjà tombé quand il traversa le long couloir secret qui menait à ses appartements privés. Il sortit une petite clé d'or de son trousseau, dissimulé sous la ceinture de sa toge et la fit tourner dans la serrure. La lourde porte de bois noir s'ouvrit et Saga la referma immédiatement derrière lui. De toute façon, Kanon avait le double des clés.
Saga s'étira un bon coup puis retira son casque avant de le poser sur un petit meuble prêt de l'entrée. Le chevalier poussa un profond soupir et appela de sa voix éraillée par la fatigue naissante.

- Kanon..?

Pas de réponse. Saga haussa les épaules et se dit que son jumeau était sans doute sortit faire un tour et qu'il n'y avait pas à s'inquiéter. Après tout, ce n'était pas sa réelle demeure ici, il était mieux au Temple des Gémeaux. Aussi eut-il un sourire, satisfait d'être seul pour un soir et pouvoir se reposer sans avoir à porter son masque autoritaire et humble du chef suffisant. Il en avait assez fait pour la journée.
Le chevalier d'or fit un geste du bras pour écarter le lourd rideau de velours rouge qui menait à sa chambre et s'effondra dans son lit sans remarquer qu'il y avait déjà quelqu'un dedans. Aussi, sursauta t-il brutalement en voyant une silhouette à sa droite, allongé. La lumière des torches étincela immédiatement en une seule vague de lumière alors que le grand pope se relevait, profondément troublé et surpris.

- A... Aphrodite..?

Il tenta de se redonner rapidement une constance et sa prestance de dirigeant en se raclant la gorge et remettant sa toge rapidement en place, la défroissant d'un mouvement sec et agacé. Il l'avait totalement oublié celui là.

- As-tu vu l'heure qu'il est..? Tu aurais du être rentré depuis longtemps dans ta Maison...
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 26
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Lun 26 Juil - 3:21

Aphrodite s’était rendormi. Il n’avait même pas honte de son comportement, après tout il ne faisait rien de mal. Il était comme un gosse qui venait se coucher dans le lit de ses parents pour se rassurer. Il était bien installé, sous la couette, dans la chaleur réconfortante qu’il conservait autant qu’il pouvait en ne bougeant pas d’un pouce. Plus tôt dans l’après midi, il avait ramené ses jambes contre lui en chien de fusil, froissant encore son jean évasé qui avait déjà subit la journée. Peu importait. Il était bien là où il était et n’avait pas envie de bouger.

Il avait donc refermé les yeux après avoir constaté qu’il était toujours dans la chambre du Pope, il s’était recalé dans l’oreiller et s’était rendormi dans un soupir. Les images avaient défilé dans sa tête assez rapidement. Les rêves s’enchainaient sans réellement de rapport ni de sens. Masque de mort était parfois présent. Saga apparaissait de temps à autre, ses cheveux changeant au fil des visions de son esprit. Il n’y fit pas attention. Il était comme flottant quelque part entre l’observation du flux de pensées nocturnes et l’action qu’il faisait vivre ou subissait des mains de Morphée. Il agissait mais ne contrôlait rien autour de lui.

Il avait l’habitude de voir les longs cheveux bleus de Saga tourner au gris en une fraction de seconde. Il connaissait « l’autre » et n’en avait plus peur depuis bien longtemps. Malgré le fait que le jeune Pope n’eut jamais changé de couleur dans ses rêves –il restait toujours au bleu marine que tous lui connaissaient- il ne vit pas de raison de paniquer et de tenter de se réveiller. DeathMask lui parlait. Il voyait ses lèvres bouger mais il ne comprenait pas ce qu’il disait. Et cela semblait l’agacer. Il disparut et revint plus tard monter le même manège. Aphrodite se fit la réflexion que sa tête ressemblait quand même beaucoup à celle qui faisait pour l’avertir que le danger d’une mission était réel, qu’ils risquaient d’y rester. Mais la raison engourdie du Poisson ne releva pas cette information.

Shaka était assis sur la plage, il semblait méditer. Aphrodite s’approcha sans vraiment savoir pourquoi et s’assit pour profiter de la compagnie de l’Hindou sans le déranger. La mer monta jusqu’à leurs pieds. Shaka se leva pour partir mais Aphrodite ne bougea pas. La mer continuait de monter. Et la voix de Masque de Mort qui continuait de résonner dans sa tête sans qu’il ne saisisse le sens de ces mots. Avaient ils seulement un sens.

Quelque chose s’affaissa. Le matelas laissait place à une autre personne dans la réalité. Saga qui venait de rentrer. Mais l’esprit du chevalier de la douzième maison, cela eut une tout autre physique. La mer s’était retiré pour faire place a Star Hill. Que faisait il là haut ? C’était un lieu pour les Grands Popes ! Il n’avait rien à faire là. Mais rien ne semblait pouvoir perturber l’Aphrodite en tenue d’une blancheur immaculée qui se tenait tout au bord de Star Hill, assis sur le bord de la grande falaise. Sa toge blanche, qui lui descendait jusqu’à ses chevilles emprisonnées dans des sandales lacées avec soin, volait dans le vide à la force du vent. Ses cheveux étaient étrangement blonds mais il ne s’en offusquait pas. Blond ? pourquoi pas après tout ? Arès se tenait derrière lui. A ce moment là, Saga -le vrai- de releva du lit, se réarrangeant comme il pouvait. Se mouvement fit effondrer Star Hill sous Aphrodite, qui ouvrit les yeux en sursaut.

Il eut du mal à discerner ce qui était réel de ce qu’il avait rêvé. Depuis combien de temps dormait-il ? Qu’est ce qui venait de se passer ? Il se frotta les yeux avec la paume de sa main. Saga ? Ses cheveux étaient parfaitement bleus et il paraissait désappointé. Les mots qu’il prononça ne prirent pas leur prise tout de suite sur le Poisson qui tourna le regard vers l’horloge. Il était tard… Il réprima un bâillement à s’en décrocher la mâchoire avant de regarder son hôte. La couette glissa de ses épaules, dévoilant son chemisier blanc froissé, et frissonna. Il faisait froid dehors… il n’était pas motivé pour bouger.


- « Désolé… Je me suis réveillé mais j’ai pas eu le courage de retourner me coucher chez moi… »

Il eut un petit sourire en voyant Saga qui avait tenté de reprendre son rôle de Grand Pope avec lui. Depuis le temps… Quand comprendrait il que ça ne prenait pas sur lui ? Que ça n’avait jamais pris ? Cette fois ci il dût mettre la main devant sa bouche pour masquer un bâillement trop volontaire qui passa ses lèvres malgré lui. N’empêche, quelle idée de passer l’après midi à dormir… Mais il avait l’impression d’être encore plus fatigué à présent.
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Sam 31 Juil - 9:54

Le chevalier d'or des Gémeaux regarda son vis à vis avec une moue désapointée. La présence de Aphrodite dans sa chambre ne lui plaisait pas du tout, voir pire. Il avait réellement envie d'être seul pendant un moment, tellement qu'il aurait bien pris le chevalier des Poissons par le col pour le jeter dehors comme un malpropre. Mais tout le monde savait que ce n'était pas dans la nature de Saga. Surtout depuis qu'il avait repris son rôle de Grand Pope, même si c'était seulement en remplacement, il se devait d'être juste, sage et réfléchi, à l'image même de Shion qu'il avait tué il y avait déjà des années de cela. Saga ne put retenir ses yeux de se perdre un instant dans un vide béant, plongé dans sa mélancolie et sa tristesse habituelle. Qu'il aurait aimé tout recommencer comme ces chevaliers qui venait le voir pour requérir ses ordres. Mais Saga n'était pas encore prêt à se pardonner ses crimes. Pas encore. Surtout depuis qu'il avait appris par Shaka de la Vierge que Arès était toujours là, bien présent. Un instant d'ailleurs, il crut entendre un léger murmure à son oreille et secoua la tête d'un air indécis quoique un peu effrayé. Ce n'était pas le moment d'écouter cette voix.
Saga dirigea son regard céruléen vers son frère d'arme qui étouffa un bâillement pourtant prononcé et son hôte haussa les yeux au ciel. Apparemment, ce cher Aphrodite n'avait pas l'intention de partir immédiatement. Tant pis ! Il ferait avec. Saga esquissa un sourire léger, quoiqu'on pouvait remarquer son agacement prononcé allié à sa fatigue.

- Très bien. Prend ton temps pour te réveiller. Mais il vaut mieux que tu rentres chez toi, Aphrodite... Si mon frère te voit ici, il va s'imaginer des choses...

Saga posa sa main sur l'épaule de son ami avant de se lever pour se diriger vers la salle d'eau. Devant la glace, il commença d'abord par dégrafer sa cape blanche qui était assez lourde au bout d'une journée. Il la laissa tomber lourdement sur le sol puis, relevant ses cheveux rapidement et les attachant en une longue natte épaisse qu'il laissa retomber dans son dos. Par la suite, il attendit un peu d'entendre une réaction de la part de l'intrus, voir au moins si il se levait du lit et passa un regard par la porte ouverte.

- Tu as passé ta journée à dormir..?

Le Pope ne s'imaginait pas que son frère d'arme pouvait être autant une marmotte. Même lui ne pourrait pas passer une journée entière à dormir, il finirait par avoir mal à la tête et surtout, il manquerait une occasion de voir son frère, les autres chevaliers et de pouvoir s'entraîner un peu. Par la suite, Saga retourna vivement dans la salle de bain et défit sa longue robe afin de se retrouver torse nu, uniquement vêtu d'un pantalon sombre et de spartiates. Puis, il se passa un peu d'eau sur le visage et alla voir où en était son acolyte.
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 26
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Sam 31 Juil - 11:03

L’idée de se rendormir pour de bon et de finir … ou plutôt de continuer sa nuit lui effleura l’esprit. Mais ce n’était pas raisonnable et il avait suffisamment abusé de la bonté de Saga.

Aphrodite n’était pas à proprement parler une marmotte, habituellement c’était même plutôt le contraire. Il lui arrivait de passer des nuits entières à tourner en rond dans son temple, enchainant tisane sur tisane pour essayer de se faire basculer dans les bras de Morphée, sortant de sa bibliothèque des livres aussi chiants que le monde, « Guerre et paix » la plupart du monde –avec tout le respect qu’il avait pour Tolstoï- pour se fatiguer les yeux et la tête. Il allait même jusqu’à laisser le poste de radio grésiller des chansons de classique démodées jusqu’à plus d’heure, d’ans l’espoir que ces mélodies assommantes finissent par avoir raison de lui.

Mais souvent, rien n’y faisait. Les cauchemars et ses sens, toujours en alertes, accumulés avec ses habitudes de missions d’assassinat, durant lesquelles ils étaient amenés à ne pas dormir pendant parfois deux jours entiers pour leur sécurité, l’empêchaient de trouver le sommeil. Avec un sourire il pensa que Saga devait se demander s’il dormait toujours autant. En vérité il avait juste besoin de rattraper de temps en temps. Et ce jour-là il avait particulièrement bien rattrapé.

Aphrodite fit rouler un peu son épaule gauche, contre laquelle il s’était engourdi et qui, subissant son poids, était devenue douloureuse. Il jeta un regard interrogateur à son hôte.


- « Que veux-tu qu’il dise ? il te fait confiance non ? et puis s’il me trouvait ici je n’ai rien à me reprocher, et toi non plus donc il n’y a pas de raison de s’affoler. »

Il avait toujours eu du mal avec les gens qui se faisaient des idées pour des choses badines. Il reproduisait ce rituel depuis l’âge de huit ou neuf ans, il n’y avait aucun espoir, aucune idée qui aurait pu s’associer de près ou de loin avec quelque chose de répréhensible. Il n’avait jamais passé la nuit avec Saga, ne lui avait jamais fait d’avances… Et puis il se fichait bien de Kanon et de sa jalousie maladive. Aphrodite adorait Saga, il n’allait pas se priver de le voir ou changer ses habitudes parce qu’un frangin capricieux et puérile risquait de débarquer d’un moment à l’autre.

Saga quitta la pièce, se rendant dans la salle de bain. Le Poisson écarta les couvertures et s’assit sur le bord du lit. Son long repos lui fit tourner un peu la tête, il sut qu’il se levait un peu vite mais cela passerait. Quelque chose de lourd tomba au sol. Aphrodite se demanda comment le Gémeau arrivait à supporter cette lourdeur sur les épaules toute la journée. Etait-ce ce que l’on appelait le poids des responsabilités ? Il sourit légèrement.


- « Ben je rattrape ma nuit… vu que j’ai pas réussi à connaitre le loisir de m’accorder du repos… Désolé de t’en faire subir les conséquences »

Sa voix n’était pas du tout désolée, plutôt amusée en fait. Il se leva du lit et défroissa sommairement ses vêtements après avoir ignoré le vertige que lui infligea la station debout. Saga revint dans la pièce, torse nu. Instinctivement le chevalier de la douzième maison détourna le regard, par politesse plus que par pudeur. Il ne tenait pas à connaitre le détail de la plastique de ses comparses.

D’abord parce que –et ce disant avec une profonde modestie- il savait qu’elle n’égalerait jamais la sienne. Il n’était pas le plus beau de tous les chevaliers pour rien. Et d’autre part il n’avait pas envie que qui que ce soit lui reproche de se rincer l’œil, sa réputation -fabriquée de toute pièce par des soupirants éconduits, puisqu'il ne se rappelait pas un seul des partenaires qu'on lui prêtait – d’homme facile lui portait toujours préjudice s’il avait le malheur de s’attarder, même sans arrière-pensée, sur le corps d’un de ses camarades. Car oui, on pouvait parfaitement comparer sa plastique à celle des autres sans pour autant descendre ses yeux à des lieux indécents et sans se dire qu’on se ferait bien sauter derrière les douches communes, qu’il avait d’ailleurs très vite arrêté de fréquenter.


- « Ça allait ta journée ? nos chers amis chevaliers ne t’ont pas trop fait de misères ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Dim 15 Aoû - 1:54

Après avoir jeté un coup d'oeil pour voir où en était son compagnon, Saga était allé rapidement fouiller dans ses affaires pour se mettre quelque chose sur le dos. En effet, il avait bien vu que Aphrodite avait détourné les yeux quand il était arrivé même si il ne pensait pas que le jeune homme se montrerait si pudique. Quoique lui aussi l'était grandement, le Pope n'était pas contre le fait de voir un de ses compagnons torses nus, surtout quand il s'entraînait sans armure contre ses alliés, notamment son frère jumeau. A ce niveau là, Saga faisait preuve d'un grand respect envers les chevaliers qu'il côtoyait et essayait depuis peu de se montrer plus ouvert que dans le passé, acceptant même de se battre à main nu dans la poussière d'une arène afin de montrer qu'il avait changé et que son orgueil n'avait été du qu'à une erreur passée et à une possession diabolique.
Aussi, Saga sortit-il de ses affaires une longue toge blanche, légère et des plus confortables en cette fin de journée caniculaire et éreintante. Il l'enfila rapidement, accrocha les agrafes pour que sa toge tienne puis se tourna à nouveau vers son acolyte qui n'avait presque pas bougé. Mais Saga s'était juré de ne pas le jeter dehors et puis il n'avait pas vraiment de raison d'être méchant vu que c'était uniquement du à sa fatigue.

- Je sais bien. Mais Kanon est un chevalier enflammé et la plupart du temps il se fait rapidement des idées sans qu'on ai pu lui expliquer clairement la situation... Et même s'il me fait confiance, il surveille le moindre rapport que je pourrais entretenir avec un chevalier...

Saga pensa un instant à Shaka. Il ne sut pas vraiment pourquoi le visage pur du chevalier lui traversa l'esprit mais un gêne incommensurable s'empara de lui alors qu'il détournait la tête en toussant légèrement. Décidément, quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête. Et de toute façon, après ce qu'il s'était passé, il hésitait à revoir le chevalier de la Vierge. Vu qu'il était le seul à savoir qu'Arès était toujours là, bien encré dans le chevalier des Gémeaux et que ce dernier n'avait pas osé en faire la révélation en publique.
Saga déglutit un instant en s'imaginant les réactions de ses collègues à la nouvelle. Peut être même qu'ils voudraient l'enfermer ou... le tuer. Le Chevalier des Gémeaux tenta de chasser de sa tête ces sombres pensées et tourna son regard fatigué sur son compagnon d'arme.

- Ce n'est pas grave. Je suis content que mon lit puisse servir à quelque chose d'utile.

Il eut un doux sourire empreint de cette mélancolie qui le caractérisait avant de pousser un soupir discret en regardant ailleurs. Même s'il avait du mal à l'admettre, la présence de Aphrodite le rassurait un peu. Il pouvait parler en toute liberté... ou presque. Il se rassit à nouveau sur le bord du lit, prêt du Chevalier des Poissons tout en l'observant avec attention, espérant que le jeune homme fasse un mouvement qui indiquerait son départ imminent. Mais non, ce dernier se contenta de lui demander comment c'était passé sa journée. Saga eut un bref et léger rictus qui sans doute, ne fut pas franchement visible, alors qu'il fermait les yeux. Bon, apparemment pour l'instant c'était perdu d'avance.

- Disons que je ne me suis plus habituée à un rythme aussi soutenu de travail... pour rester poli. Mais si tu veux que je sois sincère, je dois t'avouer que j'ai rarement été aussi fatigué...

Tout en parlant, Saga se frotta le front. Depuis quelques minutes, un violent mal de tête l'avait pris et ses sourcils se froncèrent tandis qu'il essayait de faire calmer la douleur. Rarement les migraines n'étaient du au hasard et le chevalier des Gémeaux, en y réfléchissant, eu grand peur que ce ne soit encore Arès qui tentait de percer la barrière du Cosmos de Saga. Aussi, celui ci eut une grimace un peu apeuré alors qu'il se tournait vers Aphrodite.

- Je... Je crois qu'il vaut mieux que tu retournes dans ta maison... Je suis un peu malade et je ne voudrais pas te contaminer.

Oui, on avait rarement vu excuse aussi bidon venant de Saga mais il n'avait pas eu d'autre idée sous la main pour que son compagnon s'éloigne le temps que Saga reprenne le dessus sur l'aura maléfique de son hôte. Depuis un certain temps, Saga avait réussi à contenir le pouvoir de son adversaire intérieur mais souvent quand Saga se retrouvait fatigué par quelque chose, il en profitait pour suivre cette faille et sortir au grand jour. Ce que Saga n'avait absolument pas envie que Aphrodite voit...
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 26
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Mer 1 Déc - 11:27

Aphrodite sentait bien que quelque chose ne tournait pas rond. Son vis-à-vis semblait stressé, anxieux, malgré son calme apparent, il y était sensible. En revanche il n’était pas médium et la source du mal qui aurait pu affliger à Saga les tourments dont il était la victime restait invisible à ses sens. Arès était parti pour de bon, après tout. Athéna elle-même le leur avait confirmé. Ils ne courraient donc plus le risque de voir revenir la seconde partie de l’esprit du Gémeau.

Ils étaient à l’abri du retour du jumeau maléfique enfoui dans son âme et ce n’était pas plus mal. Même si Aphrodite avait été l’un des proches d’Arès, il savait à quel point l’entité pouvait être dangereuse. Il était resté près de lui dans l’espoir de voir resurgir Saga devant lui lorsqu’il parvenait à se défaire de ses liens spirituels. Alors il récupérait l’homme qu’il admirait le plus et pouvait tenter de soulager un peu sa douleur, bien que le réconfort qu’il eut pu lui apporter fût souvent de courte durée, il avait essayé de rendre sa souffrance plus supportable. Rien n’aurait pu le consoler véritablement néanmoins.

Le fait que Saga lui mente sur sa santé lui mit les nerfs en vrac cependant et il eut du mal à ne pas laisser l’agacement primer sur son inquiétude. Tout de même ! N’avait-il pas prouvé qu’il fût digne de confiance ? Ne pourquoi ne lui disait-il pas simplement ce qui n’allait pas au lieu de tenter de noyer le poisson derrière des excuses aussi nulles ? Raaah mais ça ne se passerait pas comme ça, foi de poisson ! Il n’allait pas se faire éconduire de la chambre de Saga comme une vulgaire concubine du harem !

Il rejoignit son condisciple près du lit et lui passa une main sous la masse de cheveux qui couvrait son front. Pas de fièvre. Il accorda à Saga un bref regard pour constater qu’il n’était pas plus pâle qu’à l’ordinaire, il attrapa son poignet pour prendre son pouls, rien d’anormal. Il accrocha le regard de son bienfaiteur et rendit le sien sévère.


- « Je ne te savais pas menteur, Saga. Et surtout je te pensais plus confiant. Qu’est-ce qu’il y a ? maintenant que la guerre du Sanctuaire est finie tu ne veux plus de moi à tes côtés ? Tu me mens pour me congédier et tu crois assez bête pour ne pas m’en rendre compte ? »

Le Poisson croisa les bras sur son torse, il n’avait pas vraiment envie d’entendre la réponse de Saga mais si aucun des deux ne se décidait à coller son pied au cul de l’autre, ils n’avanceraient jamais. Une mèche de cheveux bleu ciel tomba sur sa joue, le chatouillant légèrement.

- « Je ne sais pas ce qui cloche mais je ne partirai pas d’ici sans savoir ce qui ne va pas chez toi. Tu me connais maintenant, tu sais que je suis capable de revenir d’une autre dimension pour te tirer les vers du nez ! »

Il eut un sourire amusé à cette pensée, à ce souvenir de la fois où Saga, excédé, l’avait réellement envoyé dans une autre dimension. Il avait douze ans et il avait utilisé sa rose sanguinaire pour le guider et ressortir indemne de cette attaque et était revenu comme si de rien n’était, trois heures plus tard, pour reprendre un interrogatoire soutenu qu’il n’avait pas fini. Qu’importe la force du courant, les Poissons remontent toujours la rivière pour arriver à leur destination.
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   Sam 18 Déc - 4:05

    Pourquoi..? Pourquoi est-ce que les choses ne se passaient jamais comme il le voulait ? Saga allait finir par croire que les dieux étaient réellement contre lui et d'autant plus celui qui s'acharnait sur son cosmos et son cerveau depuis déjà plusieurs minutes.

    Assis sur le lit, se massant le front de plus en plus, Saga était obligé, en outre de son mal de tête infernal, de subir les accusations et les questions existentielles de son hôte. Aphrodite se déchaînait sur sa pauvre carcasse et Saga ne savait pas ce qui le retenait de le gifler. Le gifler ? Non, surtout pas. La violence... encore un sentiment que tentait de lui infliger le dieu qui logeait à présent dans son esprit. Au moindre écart, au moindre de signe de violence, Arès profiterait de ce chemin tout tracé pour remonter jusqu'au centre du cosmos de Saga pour le paralyser et prendre sa place dans son corps.

    Saga se souvenait parfaitement de cette sensation, comme si il tombait dans le coma, complètement mou. Dans ces moments, il avait eu le sentiment que son âme se détachait de son corps pour disparaître dans le néant. C'était profondément désagréable, sans parler du déchirement constant de son cosmos à cause du passage du dieu. En fait, plus le dieu intervenait sur son âme, plus cette dernière s'affaiblissait. Donc, il n'y avait qu'une chose à faire : lui bloquer la route dés le début. Sinon, tout serait trop tard.

    Il avait déjà fait du mal à Shaka, certes mais Saga avait réussi à reprendre le dessus au dernier moment. Il en avait tiré une certaine force et Arès, affaiblit, n'avait pas refait surface. Mais là, c'était clair comme de l'eau de roche. Saga percevait sa présence, ses murmures insidieux, ses douces paroles faites pour baisser sa garde. Mais le chevalier des Gémeaux étaient loin d'être né de la dernière pluie et si Arès voulait l'avoir, il lui faudrait beaucoup plus d'efforts !

    Saga sursauta en sentant une main froide sur son front et revint un instant à la réalité. Arès en profita pour tenter un nouvel assaut qui fit l'effet d'un coup de marteau contre le crâne du pauvre chevalier des Gémeaux. Ce dernier émit un gémissement mais laissa Aphrodite agir, n'osant pas encore le rembarrer. Seulement, le chevalier se mit à l'accuser ouvertement, emplissant l'âme de Saga de regret d'avoir blessé son ami et Arès ne se fit pas prier. Ses murmures se mirent à emplir l'esprit de Saga à un tel point qu'il n'arrivait même plus à entendre Aphrodite.

    - Je... t'assure que... je ne veux pas me débarrasser de toi... Je... veux juste... J'ai besoin...

    Saga grimaça, n'arrivant plus à cacher sa douleur et se mit la tête dans une main, toujours tremblant et un râle rauque s'échappant entre ses lèvres. Non, il ne laisserait pas Arès agir ! Il ne fera plus de mal à qui se soit ! Mais si seulement le chevalier des Poissons pouvaient la boucler ne serait-ce qu'une seconde. Son cosmos luttait mais il partait en lambeau. Même si beaucoup considère les jumeaux comme les égaux des dieux, Saga savait que ce n'étaient qu'affabulations. Saga sentit une bouffée d'agressivité l'envahir, ses sourcils se fronçant et il attrapa Aphrodite par les épaules en le fixant droit dans les yeux.

    - LA FERME !!!

    Un long silence s'abattit sur le temple du Grand Pope alors que Saga, qui n'avaient jamais haussé le ton sur qui que ce soit au Sanctuaire, fixait Aphrodite avec un regard accablé par la fatigue. Étrangement, Arès s'était tu lui aussi. Mais il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Cet accès de colère si rare chez Saga avait du surprendre le dieu qui avait reculé dans ses retranchements. Le chevalier des Gémeaux poussa un soupir rauque alors que des larmes exténués lui montaient aux yeux. Il baissa la tête, tenant toujours Aphrodite par les épaules. Sa frange retombant devant son visage, il tentait de dissimuler ses larmes mais sa voix étranglée trahissait son trouble.

    - Je t'en prie... Je... J'ai besoin de repos, Aphrodite... Juste... beaucoup de repos...

    Il lâcha lentement Aphrodite et attrapa doucement sa main. Saga tremblait, frissonnait autant de peur que de douleur intérieure. Il n'osait plus regarder le chevalier des Poissons dans les yeux, de peur de lire le dégoût dans ses yeux.

    - Je... Athéna a menti... en disant qu'Arès était parti définitivement... pour me protéger... Elle pensait... Elle m'a dit qu'elle avait confiance en moi et qu'elle savait que j'arriverai à le repousser si il revenait... Mais... je suis en train de faillir... et je ne veux pas perdre sa confiance... Il a déjà... tenté de faire du mal à Shaka... Il veut détruire tout ceux qui me sont chers... et je ne veux pas qu'il te fasse du mal alors... va t'en...

    Il leva finalement les yeux vers Aphrodite et lâcha fébrilement la main du chevalier avant de se lever, chancelant et d'aller prêt de la fenêtre, essuyant ses larmes d'un geste vif et honteux, détestant montrer sa faiblesse à ses subordonnés.

    - Je comprendrais que tu m'en veuilles mais... je ne suis pas d'attaque pour écouter tes accusations... Comprend moi... C'est tout ce que je te demande... Pas de me pardonner... Ça, je ne le mérite pas... et je ne l'ai jamais mérité... Pas même le Sien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bleu Gris [PV Saga]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bleu Gris [PV Saga]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Bracelet cuir croco 18-14 bleu/gris
» 70, année bleu gris
» Ou trouver du tissu Jersey Bleu gris pour 4430 ???
» Les photos de l'interieur de la cabine de camions?
» set up cobra 811 piste du teich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Archives-
Sauter vers: