forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Ouvre les yeux. Saga x Shaka

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ouvre les yeux. Saga x Shaka   Mer 14 Juil - 8:39

Kikou voici une autre fics non terminé avec Saga x Shaka où Shaka un peu rebelle après sa résurrection décide de s'enfuir du sanctuaire sans que personne ne le sache. Hé oui le nappen fait des crises d'ados aussi ^^. lisez et donnez moi vos comm.

Ouvre les yeux.

Cela faisait quelques mois, que grâce à leur déesse, ils avaient pu tous ressusciter. Mais un chevalier ne savourait pas vraiment sa résurrection. Il commençait à se lasser de cette vie. Et dire qu’il avait le titre de la personne qui avait ressuscité un nombre incalculable de fois. En tout cas, cette vie là ne lui disait plus rien. Il en avait marre de cette vie sans saveur, qui ne lui apportait rien, à part peut-être une solitude qu’il appréciait de moins en moins. Même la méditation ne lui permettait plus d’atteindre la sérénité dont il avait besoin. De toute façon, il ne voyait vraiment pas à quoi il pouvait servir maintenant. Le Sanctuaire ne devrait plus craindre d’attaque, puisque l’adversaire le plus dangereux de leur déesse était à présent hors d’état de nuire. Alors une attaque n’était pas vraiment à prévoir maintenant. En plus, ils étaient tous les douze présents. Mais le chevalier de la sixième maison avait du mal à reprendre goût à cette vie de chevalier. De plus, il ne voyait personne, à part peut-être Mü qui venait lui rendre visite de temps à autre, mais leur discussion n’avait rien qui pourrait dire qu’il soit de vrais amis. En fait, à part ses titres qui n’avaient rien d’honorifique à ses yeux, personne ne savait rien de qui il était. Il trouvait le Sanctuaire trop étouffant pour lui. Ces derniers temps, il lui revenait souvent des souvenirs sur ce que leur racontait Aioros sur son enfance et de ce que c’était en dehors du Sanctuaire. Bien sûr, lui était souvent en retrait des autres pour écouter sans en avoir l’air, mais il faisait partie de ceux qui adoraient les histoires d’Aioros de quand il était petit. Lui n’avait connu que les temples, même avant d’arriver au Sanctuaire, il vivait déjà dans un temple bouddhique. Il n’était qu’un enfant, et on le considérait déjà comme faisant partit de ceux qui sont au-dessus du commun des mortels. Et son arrivé au Sanctuaire ne fit que confirmer cela. Mais maintenant, il ne voulait plus de ce statut qui le mettait au-dessus de tous, même des autres chevaliers, du fait qu’il serait la réincarnation de Bouddha. Il voulait vivre une vie normale. Sa décision était prise, il allait quitter le Sanctuaire.

La nuit venue, une silhouette quitta le Sanctuaire sans en parler à personne, et laissant dans son temple tout ce qui ne lui servirait pas. De toute façon, sa disparition ne serait pas remarquée de sitôt, et il aurait le temps de savoir ce qu’il allait faire de sa nouvelle vie. Il n’avait pris que le strict nécessaire, comme des vêtements, et un peu d’argent pour ne pas être à la rue. Il se rendit vers Athènes. Là-bas, il pourrait connaître ce qu’est la vraie vie.

Ce n’est qu’au bout de deux mois (NdDP : eh bah, ils ne sont pas pressé ! :-)/ NdSyt : pas du tout même.), que la disparition de Shaka (NdSyt : ne me dites pas que vous l’aviez pas reconnu :-)) fut découverte par un bélier, qui était allé prendre des nouvelles de son ami. Quelle ne fut pas sa surprise de voir la poussière accumulée dans le temple, et l’armure posée en plein milieu, comme pour montrer qu’elle attendait quelqu’un. L’atlante se dirigea automatiquement au palais du Grand Pope, où son ancien maître avait repris sa place. Une fois dans la salle, il ne put empêcher sa voix d’avoir une sonorité inquiète.

« Grand Pope, Shaka est parti.
« Comment ça parti ? (NdDP : Comment ça se fait qu’il n’ait pas senti l’absence du cosmos de Shaka ?/ NdSyt : Il était peut être trop occupé à autre chose ;-D)
« Il n’y a personne dans son temple, et son armure semble l’attendre.

Le Grand Pope se mit à réfléchir. Il était rare qu’un chevalier, surtout de la garde dorée, vienne à déserter le Sanctuaire sans son armure. De plus, Shaka était le dernier auquel il aurait pensé pour ce genre d’acte. Il confia la recherche du chevalier à Mü, puisqu’il était son ami, mais lui demanda de ne pas ébruiter l’affaire, car cela serait très mal prit d’apprendre qu’un chevalier soit parti sans permission. En tout cas, le chevalier du bélier ne se le fit pas dire deux fois. Il quitta le palais et parti à la recherche du Vierge en évitant d’en parler à quiconque.

De son côté, celui que le bélier recherchait, commençait à prendre goût à cette nouvelle vie. Bien qu’il ait eu un peu de mal au début, parce que c’était complètement différent de ce qu’il connaissait, mais après un mois, il avait réussi à s’y faire. Au début, le plus dur fut de garder les yeux ouverts sans utiliser son attaque, car les gens avaient tendance à le prendre pour une personne ayant besoin d’aide. Ce qu’il avait du mal à accepter. Mais au fil des jours, il trouvait qu’il était bien plus agréable de voir le monde avec ses yeux, que plutôt qu’avec des sensations. Après, la difficulté fut de trouver un logement, puisqu’il n’avait pas de travail, personne ne voulait lui louer un appartement. Mais après un certain acharnement, il réussit enfin à avoir un minuscule appartement, mais avec tout ce qu’il faut dedans pour pouvoir vivre. La tache la plus dure qu’il ait eue à faire par la suite, fut de trouver un emploi, car il savait qu’il ne pourrait pas vivre très longtemps avec le peu d’argent qu’il avait. En plus il n’avait aucune expérience dans aucun métier à part être chevalier. Il prit quand même sur lui et parcouru la ville d’Athènes pour trouver quelle chose. Au début, il fut embauché comme serveur dans un bar, mais il avait beaucoup de mal à garder son calme avec les clients qui lui passaient des mains et le nombre de plateaux renversés à cause de ça. Il ne fit qu’une après-midi avant d’être renvoyé. Il avait eu une maigre rémunération, mais c’était toujours ça. Le lendemain, il était reparti à la chasse à l’emploi. Il trouva une affiche où un journal cherchait des livreurs pour porter les journaux à domicile le matin. Il garda ce travail à peine une semaine, car il ne remettait jamais les journaux aux bonnes personnes, ou alors, il n’était plus en état d’être lu. (NdDP : on se demande ce qu’il fabriquait !/ NdSyt : tu sais un journal mal lancer et dans une pelouse humide, il ne reste pas en état. / NdDP : il jouait à Paperboy ?^^ (ce jeu sur la NES m’a marqué !)/NdSyt : mdr ! ) Après ce nouvel échec, il devint gardien de parking pour un centre commercial, mais là, il ne tenu que deux semaines, il n’en pouvait plus d’entendre les voitures à longueur de temps. Après une semaine de recherches infructueuses, il trouva enfin un job qui était à sa mesure, et qui ne lui demanderait pas trop d’engagement de sa personne. Il avait été engagé dans une bibliothèque, où il s’occupait de rentrer dans l’ordinateur les sorties et rentrées de livres empruntés. Il lui avait fallu une semaine de patience pour arriver à dompter la bête, mais il y était parvenu, et il en était content. Au moins, cette fois, il avait un travail qui lui convenait.

Au Sanctuaire, un pauvre chevalier effectuait ses recherches sans que cela ne donne quelque chose. Il avait cherché dans tous les alentours du Sanctuaire, mais rien. Le fugitif n’était nulle part. Il ne restait qu’une possibilité. Shaka devait être partit vers une ville, mais laquelle. La Grèce était assez grande tout de même, et cela lui prendrait beaucoup de temps. Mais bon, il le ferait au moins pour retrouver son ami, et comprendre pourquoi il était partit.

De son côté, Shaka appréciait de plus en plus la vie hors du Sanctuaire. Il avait découvert ce qu’était le plaisir de ne rien faire, à part regarder des séries débiles comme Friends (NdSyt : Dire que j’ai jamais vu une saison entière de ce truc -.- /NdDP Friends, ce n’est pas débile ! si tu veux une série débile, prend en une française !/ NdSyt : bon ok Hélène et les garçons. C’est encore plus vieux cette merde. ), ou alors, à rechercher des trésors enfouis dans le désert, en jouant à Final Fantasy X sur sa PS2 (NdSyt en mode hystérique en manque : Non je ne suis pas accro à ce jeu, ce n’est pas vrai, ma chambre n’est pas recouverte de poster de Tidus et Yuna lol / NdDP : no comment. Enfin si, il a les moyens de se payer une PS2 ?/NdSyt : bah à croire que oui ;-D). En tout cas, cela n’avait rien à voir avec le Sanctuaire, qui ne lui manquait absolument pas. Bon, peut-être que Mü lui manquait un peu, mais c’était tout. Mais il prenait vraiment plaisir à cette nouvelle vie. Il avait de temps en temps des visites de ses collègues, et de certaines personnes qui venaient à la bibliothèque. Il avait avec eux des conversations intéressantes sur des livres ou des auteurs. Oui, il appréciait vraiment cette nouvelle vie. Il se sentait plus épanoui hors de tout ce qui concernait la chevalerie, que quand il s’y trouvait.

Deux nouveaux mois avaient passé, depuis la découverte de la disparition de Shaka. (NdSyt : oui je sais, ils sont vraiment nul / NdDP : j’ai rien dit !/ NdSyt : mais tu l’as pensé très fort) Et Mü n’avait pas trouvé un seul indice sur l’endroit où pouvait être passé le chevalier. Mais il ne désespérait pas. Il s’était fait la promesse de le retrouver, et c’est ce qu’il ferait. Mais bien qu’il fût discret dans ses excursions, un chevalier avait remarqué que le bélier sortait souvent du Sanctuaire pour des raisons inconnues de tous. En plus, cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas vu le chevalier occupant la troisième maison au-dessus de la sienne. Ce qui était assez inhabituel en soit, car même si Shaka ne sortait que très peu, on pouvait parfois le voir allez s’entraîner, même si cela était rare depuis leur résurrection. Il avait du se passer quelque chose avec le chevalier, pour que le Bélier soit si souvent absent. Un jour, il décida de suivre le chevalier qui sortait une nouvelle fois du Sanctuaire, dans une tenue tout à fait normale et faite pour aller en ville. De toute façon, ce n’était pas son jumeau qui allait lui demandé où il était, puisque depuis leur retour, il passait son temps chez le Sagittaire avec qui il avait repris son histoire commencée 13 ans auparavant. Cette idylle avait surpris beaucoup de personne, et en premier le Lion qui avait eu beaucoup de mal à accepter cette relation, vu ce que leur avait fait subir l’ancien marinas. Mais bon, maintenant, plus personne n’était étonné de les voir enlacés dans un coin du Sanctuaire.

Mais revenons à notre Gémeau, qui suivait le Bélier pour savoir ce qu’il faisait. A la fin de la journée, tout ce que Saga avait compris des disparitions de Mü, (NdSyt : et non Mo comme on entend dans la version française de Saint Seiya, l’horreur) était le fait qu’il soit à la recherche du chevalier de la Vierge. Le pauvre Gémeau comprenait maintenant, pourquoi cela faisait des mois qu’il ne l’avait pas vu. Et lui aussi se demandait pourquoi le Vierge était parti. Surtout qu’il pensait que le blond se sentait bien au Sanctuaire. Bien qu’il ait surpris une émotion assez triste, les rares fois où il avait pu apercevoir le blond, depuis leur retour dans le monde des vivants. Il rentra au Sanctuaire, sans se faire voir de l’atlante, et se fit la promesse d’aider le chevalier de la première maison, sans le dire à personne, ni à la personne concernée d’ailleurs.

Saga partit le lendemain de bonne heure. Il se rendit vers Athènes, puisque Mü semblait chercher dans les villes entourant le Sanctuaire. Le premier endroit où il se rendit fut la bibliothèque de la ville, pour y avoir un plan, et cibler une zone de recherche afin de ne pas perdre de temps. Quelle ne fut pas sa surprise, quand il alla vers la personne qui s’occupait de la bibliothèque, pour lui demander où se trouvait des plans récents de la ville. Il se retrouva devant le blond tant recherché. Saga ne l’aurait pas reconnu vue sa tenu, si Shaka ne s’était pas retourné pour lui donner les renseignements demandés. En effet, il n’y avait pas grand monde à cette heure là et c’était à son tour de ranger les livres qui étaient de retour, au moment où il avait été abordé pour des plans de la ville. Lui aussi fut surpris de voir Saga, dans ce lieu où il pensait que personne ne viendrait le chercher.

« Saga ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? A Athènes ?
« Bah euh… Je… » Voyant qu’il n’avait pas vraiment d’excuses à donner au Vierge, il lui dit la vérité. « J’étais à ta recherche, Shaka.
« Et pourquoi ? Pour me ramener au Sanctuaire sur ordre du Grand Pope ? Alors c’est non. Je n’y retournerai pas. Je ne veux plus jamais retourner au Sanctuaire.

Le blond s’éloigna du chevalier des Gémeaux, et continua sa tâche, ne faisant pas attention à lui. Il était furieux de l’avoir vu. Parce que cela voulait dire que sa vie allait redevenir morte de toute vie. Parce qu’on allait le forcer à reprendre tous ses titres qui n’avaient plus lieux maintenant. Ici, tout le monde se moquait qu’il soit un chevalier, ou une réincarnation d’un dieu. Bien sûr, ses nouveaux amis le surnommaient “Gandhi”, à cause de sa nationalité indoue, et de son pacifisme. Mais c’était toujours dit sur un ton humoristique, et jamais méchamment. Il aimait cette nouvelle vie, et il ne voulait absolument pas en changer. De son côté, Saga avait été surpris de la façon dont le blond l’avait accueilli. Il n’avait jamais vu autant de fureur chez Shaka, à part le jour où il avait voulu traverser sa maison, avec Camus et Shura en surplis d’Hadès. Et même à ce moment là, il lui avait semblé plus calme que là. Saga essaya d’aller parler au blond, mais ce dernier semblait ne pas l’entendre. Et au bout d’un moment, Shaka dit à une de ses collègues qu’il prenait sa journée. Cette attitude décontenança complètement le Gémeau, qui ne savait plus comment prendre le Vierge, qui semblait être complètement différent. Il décida de ne pas le suivre, et de demander des renseignements à la collègue à qui Shaka avait posé sa journée.

Au début, Saga eut beaucoup de mal à faire parler la jeune femme. Mais quand il lui dit que la famille de Shaka était inquiète de n’avoir aucune nouvelle de lui, et qu’en plus, il était l’un de ses amis, la jolie Castalia lui parla de ce qu’elle savait du blond, qu’elle trouvait adorable, toujours serviable, un peu trop solitaire à son goût, et qu’elle aimerait bien le mettre dans son lit. Cette dernière information mit bizarrement le Gémeau mal à l’aise, et lui donna un petit pic au cœur, qu’il ne savait d’où il venait. A la fin, il réussit quand même à avoir l’adresse du blond. Il alla voir où c’était, juste pour savoir. Mais une fois arrivé devant la maison à étages où vivait le chevalier, Saga fut complètement désarçonné, en sachant que l’appartement du blond se trouvait au dernier étage d’une bâtisse, qui semblait insalubre et pas loin de la ruine. Mais ne disait-on pas que l’habit ne faisait pas le moine, et c’était peut être le cas de cette masure aussi. Saga n’essaya même pas d’aller rencontrer le blond sur son territoire, sachant qu’il se ferait virer très vite, aux vues de l’accueil qu’il avait eu à la bibliothèque. Il repartit vers le Sanctuaire avec des éléments que n’avait pas Mü. Il savait où vivait le blond, et où il travaillait. Cela lui faisait encore bizarre de se dire que celui qui passait son temps à méditer, travaillait maintenant, et que cela semblait lui plaire.

A partir de ce moment, Saga alla aussi souvent qu’il le pouvait à la bibliothèque pour y voir le blond, mais ce dernier continuait de faire comme si le Gémeau n’existait pas, et travaillait comme il le faisait depuis un peu plus de 3 mois. La seule chose qui le dérangeait était pourquoi le Gémeau ne le forçait pas à revenir au Sanctuaire et aussi pourquoi il n’avait pas ramené tous les autres chevaliers d’or pour le forcer à revenir. Ces deux questions tourbillonnaient dans sa tête. De plus Castalia avait donné son adresse au chevalier à cause d’une soit disant famille qui s’inquiétait pour lui. La bonne blague. Il n’avait jamais connu ses parents ou en tout cas n’en avait aucun souvenir, son enfance se résumait à des temples pour lui que ça soit pour un entraînement pour devenir chevalier ou religieux pour sa condition de Dieu. En tout cas si le gémeau pensait que faire le pied de grue à son travail ferait revenir le Vierge à de meilleur condition pour retourner au Sanctuaire, il ne mettait le doigt dans l’œil jusqu’à l’épaule. Pour rien au monde il ne quitterait sa place, peut être si, une seule chose. Une attaque au Sanctuaire, mais juste après il repartirait comme il l’avait fait. De son côté, Saga ne comprenait pas pourquoi le blond s’obstinait à rester à travailler et vivre dans un endroit minable qui n’avait rien à voir avec ce qu’il représentait avant. Même si le calme de la bibliothèque était aussi apaisant que le temple de l’indou, le pauvre Gémeau ne comprenait vraiment pas le pourquoi d’un tel bouleversement dans la vie du blond. Mais au fil des jours à regarder l’indou, il comprit au moins une chose, il ne connaissait absolument pas l’indou. Il était totalement différent de ce qu’il pouvait imaginer, surtout en le voyant si calme et rayonnant de vie quand il discutait avec ses collègues ou qu’il aidait un enfant pour trouver un livre. Saga avait de plus en plus de remord à vouloir demander au blond de revenir avec lui au sanctuaire. Il ne l’avait d’ailleurs jamais fait. Et il pensait qu’il ne le ferait jamais, il n’en aurait pas le courage.

Saga rentra au Sanctuaire sans se faire voir de l’atlante, mais pour son malheur, son frère était à leur temple. Ce qui était rare. Kanon, lui avait été étonné de voir son frère revenir si tard dans une tenue de civil. Pourtant ce n’était pas dans les habitudes de son frère de sortir comme ça. En plus il avait pensé pouvoir passer une soirée avec son jumeau, puisqu’Aioros voulait passer un peu de temps avec son petit frère. Mais la, il se posait des questions sur les occupations de son jumeau. Saga de son côté se sentait très mal. Il ne se voyait pas révélé la vraie raison de ses absences à son jumeau. Voyant la tête de son jumeau, Kanon n’essaya pas de lui faire cracher le morceau sur ses occupations externes au Sanctuaire. A la place il lui demanda ce qu’il pensait de faire une soirée pizza tout les deux pour profiter de la soirée et de se parler comme ils le faisaient enfant. Saga ne fut pas contre, c’est vrai que depuis leur retour, son frère et lui n’avait pas souvent passé du temps ensemble.

La soirée se déroulait normalement, chacun parlait de ce qui se passait au Sanctuaire, sans jamais osé parler d’un sujet que Saga voulait à tout prix évité, mais ce fut Kanon qui en parla le premier en expliquant la vraie raison du pourquoi son petit copain avait voulu passer la soirée avec son petit frère.

« Dit Saga. Tu savais que Shaka avait quitté son temple et le Sanctuaire ?

Le pauvre Gémeau eu la bonne idée de paraître surpris.

« Euh non pas du tout. Comment tu le sais ?
« C’est Aioros qui l’a appris d’Aiolia. Il semblerait que cela fait quelque mois qu’il soit partit, et Aiolia est très inquiet pour lui. Il a l’air amoureux de Shaka.

Saga blanchit légèrement en apprenant que le Lion semblait avoir des sentiments pour le blond, et une douleur lui prit le cœur mais il fit semblant de ne pas la sentir, sinon il savait que son jumeau remarquerait que quelques chose n’allait pas.

« Ah, je ne le savais pas. Et il a fait quelque chose pour essayer de le retrouver ?
« Je ne sais pas. Mais il semblerait que Mü aussi le recherche. Mais on dirait que cela ne donne rien. Toi qui sors beaucoup en dehors du Sanctuaire, tu ne l’aurais pas vu par hasard ?
« Et pourquoi je l’aurais vu ? Il n’est peut être plus en Grèce, aussi bien, il est reparti chez lui en Inde.

Saga était sur la défensive, bizarrement il ne voulait pas que l’on sache où se trouvait l’indou, il voulait garder cela pour lui, tout comme il ne faisait rien pour le ramener au Sanctuaire. Il voulait le garder pour lui seul, mais pourquoi. Ce n’était pas dans ses habitudes de faire cela.

« Tu as raison, il a peut être le mal du pays. Mais il aurait pu laisser un mot au lieu de faire inquiéter tout le monde.
« Oui.

Kanon voyait bien que son frère lui cachait quelque chose, mais comment lui faire avouer sans que cela se voie. Bien sur, il avait compris que cela concernait le fugitif car son jumeau était devenu évasif et distant à partir du moment où il avait lancé le sujet. Il allait avoir du mal, car Saga pouvait se montrer borné quand il ne voulait pas dire quelque chose, il le savait très bien car il était pareil. Mais il ferait tout pour savoir ce qui pouvait mettre son frère dans cet état. La soirée se termina assez bien, et le sujet Shaka ne revint pas.

Pendant ce temps, à Athènes, Shaka était seul dans ce qu’on pouvait appeler son appartement. Il s’était allongé sur son canapé, avait fermé les yeux et écoutait un cd qu’il s’était acheter sur un coup de tête. La pochette montrait les héros d’un animé qu’il n’avait jamais regardé, mais les musiques avaient l’air pas mal, donc il l’avait pris. Certaines musiques semblaient lui parler directement comme celle qui aimait écouter en boucle.

Le monde en 3D
N'est jamais à cours d'idées
Viens avec nous
Laisse toi guider
Le monde en 3D
A des portes dérobées
Et ses secrets
A partager

Laisse-toi porter
Navigue avec nous
Viens de l'autre côté
Contrôler ta destinée

Ouvre les yeux, imagine un monde
Ouvre les yeux, à chaque seconde
Ouvre les yeux, entre dans la sonde
Choisis bien ton code au cœur de la géode

Ouvre les yeux, réinvente ta vie
Ouvre les yeux, libère tes envies
Ouvre les yeux, entre dans la ronde
Traverse le ciel, ou les eaux profondes

Dans ce nouveau monde...3x

Définis bien ton profil
Quand te défigure le style
Tu peux enfin
Sortir de la file
Dessine une ville
Un désert ou bien une île
L'esprit s'exile
Branche le fil

Laisse-toi porter
Navigue avec nous
Viens de l'autre côté
Contrôler ta destinée

Ouvre les yeux, imagine un monde
Ouvre les yeux, à chaque seconde
Ouvre les yeux, entre dans la sonde
Choisis bien ton code au cœur de la géode

Ouvre les yeux, réinvente ta vie
Ouvre les yeux, libère tes envies
Ouvre les yeux, entre dans la ronde
Traverse le ciel, ou les eaux profondes

Dans ce nouveau monde...3x

Ouvre tes yeux
dans ce nouveau monde...3x
Ouvre tes yeux

C’est sur que certaine parole se rapprochait plus des termes pour Internet, mais le sens général lui rappelais ce qu’il avait fait en quittant le sanctuaire. C’est vrai qu’il ne regrettait pas son geste, mais depuis que Saga lui rendait visite à la bibliothèque, quand il rentrait chez lui, il se sentait seul. Dans un sens il était reconnaissant à Saga de ne pas le forcer à le faire revenir, et de ne pas venir dans sa vie privée, mais plus le temps passait, et plus Shaka souhaitait qu’un jour Saga frappe à sa porte pour lui parler, de quoi, même le blond l’ignorait, mais juste que le Gémeau vienne enfin pour le voir ailleurs qu’à la bibliothèque, car dans ce lieu, Shaka n’avait pas le temps ni l’envie de parler avec son aîné. Alors que chez lui, cela ne l’aurait pas dérangé, enfin maintenant cela ne l’aurait pas dérangé, car avant il aurait été hors de question. Surtout que Saga savait très bien où il habitait. Shaka était encore dans ses réflexions quand une nouvelle musique commença. C’était la seule de l’album où une chanteuse était présente en duo, et la musique était assez mélancolique.

Tu te sens seul, tu te sens mal
Tu trouves le monde animal
Recroquevillé ton cœur est lourd
Tu trouves le monde un peu sourd

Tu ne crois plus à l'idéal
Ni même en ta bonne étoile
Tous tes espoirs t'ont quitté
Accepte alors mon amitié

Ensemble
Il n'y a plus rien à craindre
Ensemble
Oui nous saurons repeindre
Le monde en tes couleurs
Le monde sans tes douleurs
Et tu redeviendras l'auteur de ta vie

Tu n'es pas seul à être mal
Mais saches que rien n'est fatal
Tu relèveras bientôt la tête
Tu peux oublier tes défaites

Elle va revenir ta bonne étoile
Elle est cachée derrière un voile
Qui s'envolera tôt ou tard
Tu n'es plus seul dans cette histoire

Ensemble
Il n'y a plus rien à craindre
Ensemble
Oui nous saurons repeindre
Le monde en tes couleurs
Le monde sans tes douleurs
Et tu redeviendras l'auteur de ta vie

Cette musique résumait parfaitement son état d’esprit actuel. Comme le disait la dernière phrase de la chanson, il fallait qu’il redevienne l’auteur de sa vie, car pour le moment il n’avait fait que se laisser guider pour celle ci. Il se fit la promesse, que le lendemain, si Saga venait à son travail, il l’inviterait à prendre un verre chez lui. Pour la première fois depuis que le Gémeau était entré dans son monde, Shaka se permit de sourire à l’éventualité de s’ouvrir vraiment à quelqu’un du Sanctuaire.

Le lendemain quand Shaka se rendit à la bibliothèque, le Gémeau n’occupait pas sa place habituelle, le blond pensa qu’il arriverait plus tard, mais plus la journée se déroulait, et aucune trace de Saga. A la fin de la journée, Shaka était déçu de ne pas l’avoir vu, mais il était déjà arrivé que Saga ne vienne pas tous les jours, cela n’inquiéta donc pas trop le Virgo. (NdSyt : je préfère ce terme à celui de Vierge je le trouve moins péjoratif.) Une semaine passa, et Saga n’avait donné signe de vie, mais Shaka pensa qu’il avait du recevoir une mission à la dernière minute et ne l’avait prévenu. Mais la vérité était tout autre, si Saga n’avait pas rendu visite à Shaka, c’est tout simplement parce que son jumeau et son petit ami avaient décidé de le suivre pour savoir ce qu’il faisait de ses journées. Ce qui fait qu’il n’avait pas pu aller voir une seule fois son ami s’il ne voulait pas que tout le monde apprenne qu’il savait où se trouvait le disparu.

Ce n’est qu’au bout de trois semaines, que Kanon et Aioros lâchèrent enfin le pauvre Saga. Mais pendant ce temps, Aiolia avait commencé des recherches qui l’amenaient vers Athènes, mais il n’avait pas encore trouvé Shaka, mais seulement des pistes là où il avait fait ses premiers boulots. Pendant ce temps, Shaka s’était inquiété pour Saga, il s’imaginait déjà le pire et il se demandait s’il n’allait pas retourner au Sanctuaire pour prendre de ses nouvelles. Il venait à peine de penser cela qu’il se demandait pourquoi il réagissait ainsi pour Saga, alors qu’ils se connaissaient à peine. Mais au moins cette inquiétude lui montrait qu’il commençait à s’intéresser aux personnes pour ce qu’elle était. De son côté Mü était parti complètement à l’opposé et cherchait son ami du coté de l’Inde. (NdSyt : je sais Mü pas très futé lol)

Saga se rendit dès son premier jour de liberté à la bibliothèque se demandant si ça en valait la peine, car le blond devait être heureux qu’il ne soit plus là. A son arrivé dans le bâtiment, il fut surpris quand Castalia (NdSyt : pourquoi ça me fait penser à Castaldi ce nom, je suis barge ^^) l’accueillit avec un grand sourire, et qu’il avait manqué à tout le monde. Faut dire que depuis que Saga avait pris l’habitude de venir tous les jours à la bibliothèque, il était considéré comme faisant parti des meubles, et tout le personnel, Shaka exclus malheureusement, l’appréciait beaucoup, car il leur rendait des petits services de temps à autres pour se rendre utile. Comme à son habitude, il s’installa dans son fauteuil après avoir été prendre un livre dans la section fantaisie intitulé « le Gambit du magicien », c’était le troisième tome de la seconde saga d’une trilogie de livre très intéressant sur le point de vue de l’histoire et de la psychologie des personnages. De plus il avait du mal à se détacher du roman quand il en commençait un volume tellement il était pris dans l’histoire.

Ce n’est que deux heures après l’arrivé de Saga, que Shaka arriva enfin pour prendre son poste. Il fut agréablement surpris de voir une longue chevelure bleue dépasser du fauteuil de Saga. Il était sur le point d’aller le rejoindre pour le saluer, mais il s’arrêta aussi vite, car s’était un comportement complètement opposé à celui qu’il avait avec le Gémeau avant son absence. Mais il ne put s’empêcher de glisser un mot au-dessus du Gémeau prit dans sa lecture quand il passa à ses côtés. Shaka ne lui proposait rien d’autre qu’un verre après qu’il ait fini son travail. Au début Saga avait cru que c’était une nouvelle invitation de Castalia mais quand il vit la signature, il se retourna pour chercher le Virgo du regard, et quand il l’eut enfin trouvé, il lui fit un sourire signifiant qu’il acceptait l’invitation. Sans qu’il en ait eu conscience, Shaka ne put s’empêcher de rougir devant le sourire de son ami, oui il pouvait au moins le considérer comme un ami, et se détourna très vite pour que le Gémeau ne remarque pas ses rougeurs et se remit à son travail. De son côté, Saga était surpris de l’initiative du blond, mais au moins cela voulait dire, qu’il l’acceptait dans son cercle de personne qui avait le droit de l’approcher. Saga était impatient que la journée se termine pour enfin prendre ce verre. Il imaginait pas trop Shaka aller dans un bar ou café pour prendre un verre avec lui, mais avec tout ce qu’il avait put apprendre sur le blond, ce n’était pas si farfelu que ça non plus.

A la fin de la journée, Shaka alla voir Saga pour lui dire qu’il avait fini son travail. Saga se leva de son fauteuil et alla replacer son livre qu’il avait très peu lu, tellement il avait passé son temps à admirer l’indou. Une fois sorti de la bibliothèque, ils prirent une route qui n’était pas inconnu au bleuté. Arrivé devant une bâtisse minable, Saga reconnu le lieu où habitait le blond. Il était surpris de voir que Shaka lui proposait un verre chez lui. Une fois arrivé au dernier étage de la bâtisse, Shaka fit entré le Gémeau médusé par ce qu’il voyait. L’appartement était à l’opposé de ce qu’il aurait pu imaginer du lieu qu’occuperait le blond.

« Wow. Je n’aurai jamais cru…
« Que je pourrais avoir autant de chose. Je sais. Moi qui passait mon temps à méditer, je ne le fait presque plus, ou alors si tu penses que écouter de la musique ou exploser des ennemis sur une console de jeu soit de la méditation, alors je n’ai pas perdu mes habitudes.

Saga ne savait pas quoi répondre, il voyait de loin ce qu’était une console de jeu mais il n’imaginait pas Shaka s’occuper avec ce genre de chose. L’indou lui proposa de s’installer dans le canapé et lui demanda ce qu’il voulait boire. Saga lui répondit que s’il avait de la bière ça lui irait très bien. Shaka le laissa seul le temps de passer dans la cuisine et de ramener les boissons, ainsi que quelques truc à grignoter le tout posé sur un plateau qu’il tenait à une main, comme il l’avait fait quand il avait travaillé comme serveur. Saga était abasourdi des compétences de son ami. L’expression du Gémeau fit rire Shaka, qui posait son plateau comme si de rien n’était.

« Ferme la bouche Saga, tu vas avaler des mouches.

Saga s’exécuta machinalement. Mais était toujours aussi étonné.

« Tu sais ce n’est pas grand chose de faire ça, et encore je me suis amélioré. Au début c’était une catastrophe quand je portais un plateau, c’est même pour une de ces raisons que je me suis fait renvoyé de mon premier boulot.
« Tu… Tu as été serveur ?
« Eh oui, surprenant non. Mais il fallait bien que je paye le loyer donc je prenais les boulots qui me venaient sous la main.
« Et tu as eu beaucoup de boulot avant de trouver celui de la bibliothèque ?
« 4 ou 5 je crois, mais bon je n’en ai pas gardé de bon souvenir, aucun ne me plaisait, jusqu'à ce que je me retrouve à la bibliothèque. On rencontre des personnes intéressantes.
« J’avais remarqué. Je peux te poser une question qui risque de te fâcher ?
« Tu veux savoir pourquoi je suis parti du Sanctuaire ?
« Euh oui. » Répondit Saga un peu gêné.
« Tu peux me le demander, je vais pas me fâcher, surtout que tu n’as rien fait pour essayer de me ramener de force là-bas. Si je suis parti, c’est parce que je ne supportais plus qu’on me considère comme une personne supérieure aux autres. Depuis ma naissance, je n’ai connu que les temples et l’adoration ainsi que la crainte que les autres pouvaient avoir vis à vis de moi. Je sais que peu d’entre nous ont connut une enfance joyeuse, mais au moins on leur permettait de jouer et de s’amuser par moment, alors que cela m’était interdit à cause de mon statut de réincarnation de Bouddha. Et maintenant que plus rien de grave ne peut arriver à notre déesse, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais connaître ce qu’est la vraie vie. Et puis je ne supportais plus qu’on m’exclut de tout au Sanctuaire ou qu’on ne venait me voir que parce qu’on se souvenait que j’existais. Alors je suis parti sans rien dire à personne et je me suis installé ici, et je ne le regrette pas. Le Sanctuaire ne me manque absolument pas, mais si une nouvelle bataille devait y faire rage, je reviendrais aussitôt, je n’oublie pas mes responsabilités que j’ai là-bas, mais je n’y retournerai pas pour y rester. Ma vie n’est plus là-bas. Au moins ici, on me considère comme une personne normale, on me met pas sur un piédestal, on me taquine, on se moque de moi. Je suis enfin regardé comme un homme comme les autres. Et je ne changerai ça pour rien d’autre au monde.

Ce que venais de dire l’indou, faisait réfléchir Saga. Il avait remarqué que le blond semblait plus vivant à son travail qu’il ne l’avait jamais vu au Sanctuaire, mais il croyait que c’était parce qu’il était un solitaire, qu’il n’allait pas vers les autres, et non pas à cause qu’on lui avait interdit ou même de leur propre faute. Il faut dire qu’ils avaient tous été élevés dans le respect des dieux, mais on avait oublié de leur apprendre que parfois il était des êtres humains comme les autres. Quand il voyait leur déesse, il ne voyait pas ce malaise chez elle, mais c’était sûrement du au faite qu’elle avait été élevé comme une personne normale et non pas comme une divinité comme avait du subir Shaka.

« Je suis désolé Shaka. Je n’avais jamais pensé que tu avais pu souffrir de tout ça. C’est vrai qu’on ne venait jamais te voir, mais quand tu es élevé à respecter les dieux et à les approcher le moins possible, on oublie le reste. Mais tu sais, beaucoup s’inquiète pour toi au Sanctuaire, Mü est à ta recherche, et Aiolia aussi je crois. Il a même des sentiments pour toi, d’après ce que j’ai pu comprendre.

Cette dernière nouvelle fit rire Shaka. Ce qui étonna Saga.

« Aiolia amoureux de moi ? La bonne blague. Il ne sait rien de moi. S’il ressent vraiment des sentiments à mon égard ça doit être plutôt pour une image de moi, mais pas pour ce que je suis vraiment. Il ne devrait pas s’attacher à des chimères, le retour à la réalité sera plus dur.

Shaka prit sa bière après cette tirade. Saga était surpris mais dans un sens le raisonnement de son ami était réel. Qui pouvait dire à par lui et encore, qu’il connaissait le Virgo. Personne au Sanctuaire, et maintenant il avait envie de savoir ce qui se cachait sous le masque de la réincarnation du dieu indou.

« Et si on oubliait le Sanctuaire et qu’on profitait un peu de ce moment. Une partie de Tekken ça te tente ?
« Euh oui.

Saga était complètement décontenancé par le changement de sujet de la part de l’indou, de plus il ne savait ce que lui proposait son ami avant de le voir lui donner une manette de PS2 et la télé allumé sur des combattants à choisir. Shaka lui expliqua ce qu’il devait faire puis lança une partie. Saga avait un peu de mal au début, mais dès qu’il comprit le système, il commença à apprécier le jeu de baston. C’était plaisant de se battre de cette façon. Des fous rires se firent entendre de l’appartement de Shaka, mais aucun de ses voisins ne s’en offusqua car c’était rare d’entendre du bruit de ce lieu, et puis ce n’était pas si dérangeant que cela.

Après cette soirée, il devint plus courant de voir Shaka rentrer à son appartement avec un jeune homme un peu plus vieux que lui. Les voisins les entendaient arrivés au loin par les rires que les deux jeunes gens échangeaient. Au bout d’un moment, il arriva que les discutions entre les deux chevaliers se finissent qu’au petit matin et que Saga dorme chez Shaka. Et quand ils ne discutaient pas ensemble c’était pour s’affronter sur un jeu vidéo de Shaka où ils passaient un bon moment à s’envoyer des insultes qui pour eux était des taquineries. Saga voyait de plus en plus en l’indou, l’homme qu’il aurait du être au Sanctuaire si chacun d’eux ne l’avait pas exclu. Dans un sens, le Gémeaux regrettait de ne pas avoir vu cette facette de l‘indou plus tôt mais en même temps, il n’avait pas envie que les autres voient Shaka comme ça. Il voulait garder cela pour lui seul.

Au Sanctuaire, une personne remarqua que Saga était absent de plus en plus longtemps, si Kanon et Aioros avaient abandonné, se disant que Saga était assez grand maintenant et que s’il voulait leur parler il pourrait le faire. Aiolia voulait à tout prix percer le secret des absences de l’ancien pope. De plus, quelque chose lui disait qu’il savait où se trouvait le chevalier de la Vierge. Ce fut durant une de ses escapades dans Athènes, qu’il vit au loin Saga parler avec une personne blonde. Au début il crut que c’était une femme, mais quand celle-ci se mit de profil pour répondre au Gémeaux, Aiolia reconnu le Virgo, et visiblement vu la façon dont il riait à quelque chose qu’avait du dire Saga, ce dernier savait sûrement depuis un moment où se trouvait le fuyard. Cela mit Aiolia en rage, cela faisait presque des mois que beaucoup s’inquiétait pour le disparu, et Saga n’avait jamais dit qu’il l’avait retrouvé. Aiolia les suivit jusqu’à un immeuble qui semblait délabré. Il n’alla pas plus loin et retourna au Sanctuaire pour signaler qu’il savait où se trouvait Shaka.

Une fois au Sanctuaire, il se dirigea directement à la salle du grand pope.

« Grand pope, je sais où se trouve Shaka chevalier d’or de la Vierge. Il est à Athènes, de plus Saga le chevalier des Gémeaux, cachait la disparition de Shaka, je les ai vus ensemble à Athènes discutant et ils sont entrés dans un immeuble, sûrement le lieu où se cache Shaka.

Shion ne savait pas quoi dire. Il était soulagé qu’on ait retrouvé Shaka, mais de savoir que l’un des chevaliers d’or couvrait cette fuite serait impardonnable. Il allait devoir punir Shaka pour être partir mais aussi Saga pour n’avoir rien dit.

« Merci Aiolia, dès demain à l’aube, tout les chevaliers d’or iront chercher Shaka, et je serais avec vous. Je veux que tu préviennes tout le monde Aiolia.

Le chevalier du Lion ne se fit pas prier et prévint tout le monde de ce qui allait se passer. Bien sûr Saga ne sut rien, car il était à ce moment là avec le blond devant la télévision à commenter les inepties d’une série américaine complètement débile.

Le lendemain, Shaka fut surpris d’entendre frapper à sa porte, quand il regarda l’heure, il se demanda qui pouvait bien le faire chier à 4h du matin. Il se leva de son lit et la tête complètement enfariner. Il passa devant Saga qui dormait sur le canapé une couverture sur lui comme il avait pris l’habitude quand il dormait chez l’indou. Shaka se pressa quand il entendit que les coups se faisaient insistants.

« C’est bon, c’est bon j’arrive. Hadès n’a pas mis le feu au Sanctuaire.

Quel ne fut pas la surprise de Shaka quand il vit 10 chevaliers en armure, plus le grand Pope et plus un ancien dragon des mers venu cherché son frère. (NdSyt : oui oui, Mü est enfin rentré d’Inde ^^) Shaka resta figé devant sa porte d’entrée. Il voyait devant lui la fin de sa vie tranquille, les visites de Saga à la bibliothèque, leurs discussions et tout le reste. Il cherchait à savoir comment il avait été retrouvé. Il savait que cela ne venait pas de Saga qui d’une était dans son salon et de plus, le Gémeaux tenait autant que lui à leur intimité si on pouvait dire. Alors qui ? Shaka fut sortir de ses pensées par l’arrivé de Saga qui avait été finalement réveillé par le bruit, et lui aussi fut figé devant la scène, mais il ne fut pas le seul surpris. Beaucoup se demandait pourquoi Saga se trouvait chez le Virgo. Et enfin Aioros et Kanon comprirent les disparitions du Gémeaux. Mais c’est tout ce qu’ils comprirent.

Ce n’était pas possible, comment avaient-ils trouvé le lieu où résidait le Virgo, c’était la question que se posait Saga. En voyant la tête de son frère et de son copain, cela ne venait pas d’eux, sinon ils ne seraient pas aussi surpris de le voir ici. Mais qui alors ? Il avait pourtant pris soin de ne pas être suivit quand il partait du Sanctuaire. Son regard se posa alors sur le Lion qui semblait avoir un sourire triomphant. Et soudain Saga se rappela que le Lion aussi était à la recherche du blond. Ça ne pouvait être que lui qui avait conduit tout le monde ici. Puisqu’aux dernières nouvelles, Mü semblait avoir abandonné la recherche. Saga savait que les escapades étaient terminées. Lui aussi appréciait ces sorties en dehors du Sanctuaire, ce qu’il faisait à la bibliothèque et passer son temps avec le Virgo. Mais en voyant la tête de Shion, il savait que plus jamais ce genre de chose pourrait se faire, sauf bannissement du sanctuaire. Mais cela, Saga ne voulait pas y penser. Il n’avait pas toujours aimé y vivre, mais c’était sa maison, le seul lieu qu’il avait connu depuis sa naissance, où en tout cas qu’il avait souvenir. Il ne savait pas s’il pourrait supporter d’être bannis, mais en tout cas il ferait tout pour défendre Shaka, et lui permettre de continuer de vivre hors de ce lieu.

« Shaka, Saga ! Suivez nous gentiment et il ne vous arrivera rien.

Saga savait que Shion avait dit ça en espérant qu’aucun des deux ne chercherait pas à s’enfuir. Il regarda du côté de Shaka pour savoir quoi faire. Il connaissait maintenant les sentiments du blond vis-à-vis du Sanctuaire et de tout ce qui s’y rattachait. Mais il fut surpris par ce que fit Shaka.

« Laissez nous au moins le temps de nous habiller et nous vous suivrons.

Sur ce, il claqua la porte à tous les chevaliers d’or qui se trouvaient là. Ce qui les surpris tous, et Saga aussi mais pas de la même façon. Il s’attendait plutôt que le blond essaye de s’enfuir, mais non il acceptait de les suivre tranquillement.

« Shaka, quoique tu fasses, sache que je serais toujours de ton côté, et que ce n’est pas moi qui leur ai dit où tu vivais.
« Je le sais Saga. Si la fuite venait de toi, il y a longtemps qu’ils seraient venus. Et puis, tu ne m’as jamais forcé à y retourner. Merci encore Saga. Je regretterais cet appartement. C’est le seul lieu que j’ai considéré comme mon chez moi. J’espère que le prochain propriétaire y vivra aussi heureux que j’ai pu l’être ces quelque mois.

Shaka partit dans sa chambre pour rassembler ses affaires, enfin ce qui pourrait lui être utile au Sanctuaire. Saga de son côté rangeait le salon, même s’il sentait que cela serait sûrement inutile, mais il le faisait pour ne pas penser à ce qui allait arriver une fois qu’ils seraient de retour au Sanctuaire. Ce n’est qu’au bout de 10 min que le blond rouvrit sa porte avec un sac sur le dos et Saga qui gardait la tête basse pour ne montrer à personne la peine qu’il partageait avec le blond de partir de cet endroit.

Le retour au Sanctuaire ne fut pas long, pour être sur qu’ils ne s’enfuiraient pas, Aioros et Kanon entouraient Saga et Aiolia et Mü se tenaient des deux côtés de Shaka. Ce n’est qu’une fois arrivé au palais du grand Pope, qu’ils furent libérés chacun de leur gardien. Ils se tenaient l’un à côté de l’autre, la tête basse pour Saga et celle haute pour Shaka. Le blond voulait montrer à tous qu’il n’était nullement désolé de son acte et qu’il l’assumait entièrement.

Shion prit la place dans son fauteuil et commença à présider.

« Shaka, chevalier d’or de la Vierge, ta fuite du Sanctuaire est considéré comme un acte de haute trahison. Comme le voudrait la loi, tu devrais être puni de mort. Mais je te laisse une chance de t’expliquer sur ton départ.

Shaka ne voulait aucun traitement de faveur, mais il parla quand même.

« Je suis parti parce que je ne supportait plus de vivre au Sanctuaire et d’être un chevalier. De plus je ne vois pas en quoi ma disparition pouvait être un problème. Le Sanctuaire ne risque pas d’attaque depuis la défaite d’Hadès. Mais je serais revenu si tel avais été le cas.
« Je vois.

Shion se tourna vers Saga, pour avoir ses explications.

« Saga, chevalier d’or des Gémeaux, tu connaissais l’endroit où se trouvait Shaka. Pourquoi n’as-tu pas cherché à le faire revenir ?

Saga releva la tête, mais ne savait pas quoi dire. Comment expliquer qu’il n’avait jamais pu demander au blond de revenir. Il ne savait même pas pourquoi il ne l’avait jamais fait.

« Je ne sais pas grand Pope.
« C’est moi qui lui ai demandé de ne pas me ramener au Sanctuaire. Il a pourtant tout fait pour.

Saga n’en revenait pas. Il se demandait pourquoi Shaka le défendait en mentant ainsi. Il baissa à nouveau la tête pour que personne ne comprenne la supercherie.

« Est-ce la vérité Saga ?
« Oui grand Pope.

Saga n’osait pas regarder Shion en face. Il en était incapable. Shion de son côté regardait les deux chevaliers. A la réaction du chevalier des gémeaux, il savait que Shaka mentait. Mais avait-il le droit de discréditer le Virgo devant tous ? Non, il ne le pouvait et ne le devait pas. Ils devaient garder une image de l’indou comme d’une personne pure et ne pouvant mentir inconditionnellement. Il ferma un moment les yeux avant de les rouvrir et de donner la sentence qui convenait aux deux chevaliers.

« Shaka tu seras dorénavant consigné au Sanctuaire. Tu n’auras plus droit de le quitter sous aucune raison. De plus tu devras t’occuper de celui qui prendra ta succession. Saga, quand à toi, tu es banni du sanctuaire pour n’avoir pas su faire revenir Shaka et pour n’avoir jamais donné son signalement. Tu seras aussi privé de ton cosmos. Tu n’auras pas le droit de revenir au Sanctuaire même pour voir ton frère, mais il pourra venir te voir. Tu as 3h pour prendre tes affaires et partir. Passé ce délai, tu seras une cible à abattre pour tous les gardes du Sanctuaires et les chevaliers.

Shaka et Saga était choqué de la sentence. Ce n’était pas vrai. Shion leur faisait une mauvaise blague. Mais Saga pouvait voir qu’il était très sérieux, tout aussi sérieux que le jour où il avait annoncé qu’il voulait qu’Aioros prenne sa succession. Shaka aurait largement préféré la mort plutôt que d’être enfermé pour toujours dans ce lieu. Mais il ne pouvait se révolter contre Shion. Mais plus que son enfermement, c’était la sentence de Saga qui le rendait furieux. Il avait l’impression qu’on voulait qu’on le sépare de tout ce qui pourrait le rendre heureux et Saga, faisait parti de cela. L’enfermement il pourrait supporter, mais savoir Saga livré à lui-même lui était totalement injuste. De plus qu’il n’aurait plus son cosmos, il ne serait plus qu’un homme comme les autres. Plus d’une fois Shaka avait été heureux de pouvoir compter sur son cosmos pour se sauver de situation inconfortable. Il tourna sa tête vers Saga, mais il ne put le regarder très longtemps sans se sentir mal pour lui.

Shion fit sortir tout le monde. Saga alla directement à son temple, son temps était compté, il n’avait pas grand-chose à prendre mais il voulait passer ses derniers moments seul dans le lieu qui avait été sa maison durant plusieurs années. Personne ne lui adressa la parole, le considérant comme un paria. Kanon avait voulu aller consoler son frère, mais Aioros l’avait empêché, lui faisant comprendre que ce n’était pas le moment. Kanon s’était résigné et faisait confiance au raisonnement de son amant. Seul Shaka se résigna à aller voir l’ancien gémeau. Il venait pour lui dire adieu, mais aussi pour lui remettre quelque chose.

« Je suis désolé Saga. C’est ma faute ce qui t’arrive.
« Tu n’y es pour rien Shaka. Ça aurait pu être pire si Shion s’était rendu compte que tu avais menti pour me couvrir. Tu sais ça me dérange pas tant que ça d’être banni du Sanctuaire. Je commençais à en avoir marre de vivre ici.

Saga avait le dos tourné à Shaka. Il ne voulait pas lui montrer les larmes qui coulaient sur son visage. En réalité, il était complètement effondré de quitter ce lieu où il avait passé toute sa vie. Shaka n’était pas totalement dupe, mais il respectait le choix de Saga.

« Tu sais si tu expliques la situation à Castalia, je suis sur qu’elle voudra bien te prendre pour mon poste, et puis tu connais déjà ce qu’il y a à faire, ça ne devrait poser aucun problème. Et je voulais te donner cela aussi. Ce sont les clés de mon appart. Elles ne me serviront plus à rien maintenant. Au moins tu ne seras pas à la rue comme ça. Adieu Saga. J’ai été heureux de te connaître. Je ne t’oublierais jamais. Je penserais souvent à toi, tu me manqueras.

Shaka s’enfuit pratiquement après avoir dit ça. S’il était resté plus longtemps il se serait mis à pleurer et cela aurait fait plus de mal à chacun. Saga remerciait le blond pour le cadeau qu’il lui faisait. Il ne savait pas à quel point cela importait pour lui. Au moins, là où il serait, il aurait encore une partie du Sanctuaire avec lui mais aussi de lui. Saga termina son sac et parti du Sanctuaire sans se retourner sinon, il n’aurait jamais pu partir de ce lieu baigné de souvenir heureux et malheureux aussi.

Un mois s’était passé depuis le retour de Shaka et le bannissement de Saga. Saga avait investi l’appartement de Shaka, mais sans que cela se voit vraiment. On pouvait principalement voir les affaires qu’avait laissé Shaka, seul peut être deux ou trois petites choses de Saga devait apparaître, mais rien de plus. Après quelques explications foireuses au patron de Shaka, il reprit son travail à la bibliothèque. La version qu’il avait sorti, était que Shaka était reparti dans sa famille pour cas de force majeur et qu’il ne savait pas quand il reviendrait, et que durant ce temps, il allait le remplacer à son travail. Le patron sembla d’accord, puisque Saga connaissait déjà le travaille à effectuer. Mais ses collègues de travail voyaient bien que l’ancien chevalier n’allait pas bien, mais ne savaient pas comment lui demander le sujet de sa dépression.

Au Sanctuaire, la vie semblait avoir repris son cours, mais le temple de la Vierge semblait toujours être un temple fantôme, bien qu’il fût occupé par le maître des lieux et son disciple. Shaka semblait s’être muré dans un silence total. La dernière personne à avoir entendu sa voix est celle qui avait été banni. Son disciple n’avait jamais eu la chance de l’entendre dire une seule chose que ça soit par la pensée ou de vive voix. Et peu de personne était admise à entrer dans les appartements du Virgo et encore moins le Lion qui venait tous les jours pour prendre des nouvelles du blond et qui se faisait gentiment virer par le disciple du blond.

Aioros avait du mal à faire remonter le moral de son amant qui semblait dépérire sans son jumeau. Il avait beau lui donné tout l’amour qu’il avait, le Sagittaire sentait que le lien entre les jumeaux étaient forts même après 13 ans de séparation.

« Kanon, tu veux qu’on aille voir Saga. Tu ne peux pas rester comme ça.
« Mais on ne sait même pas où il est. Aussi bien il n’est plus en Grèce. Il est même mort peut être.
« Kanon aggrave pas la situation non plus. Si on commençait par là où vivait Shaka. Rappel toi, Shaka est allé le voir avant qu’il ne parte, aussi bien il lui a donné les clés de son appart.
« Oui peut être.

Aioros réussit à persuader l’ancien dragon des mers d’aller voir si son jumeau était bien à l’ancien appart du blond. Une fois rendu là bas, le brun frappa à la porte, vu que son amant n’osait pas le faire. Ils entendirent une voix provenir de l’appartement.

« Combien de fois va-t-il falloir vous le dire, Shaka ne vit plus ici.

Saga fut surpris de voir que c’était son jumeau et son copain qui frappaient à la porte à la place des emmerdeurs habituels.

« Ah euh… salut les gars.

Saga se trouvait tout con devant eux, il fit semblant d’aller bien et les fit entrer dans l’ancien appartement du blond. Les deux chevaliers entrèrent surpris du changement brutal. Ils s’installèrent dans le salon, Kanon et Aioros dans le canapé et Saga sur la table basse n’ayant pas d’autre fauteuil. Un silence s’installa entre les trois plus vieux de leur génération.

« Vous voulez boire quelque chose ?

Saga ne se sentait pas très bien, il était devenu assez solitaire encore pire qu’avant depuis son exil. Et il ne s’attendait pas à la visite de son frère et son copain.

« Si t’as des jus de fruit ça ira merci Saga.

Aioros avait bien sentit l’ambiance un peu tendu. Saga partit à la cuisine et revint quelques minutes après un plateau chargé de verres et de jus de fruit. Il le tenait de la même façon que Shaka l’avait fait la première fois, il ne s’en était pas rendu compte. Aioros et Kanon furent surpris mais ne dirent rien sur cela. Saga déposa son plateau et mit les verres devant chacun et versa le jus dedans. Une fois tout le monde servit, Saga se rassit sur la table basse, enfin la où il pouvait s’asseoir. Aioros décida d’entamer la conversation voyant que personne ne le faisait.

« Comment ça va Saga ? Ce n’est pas trop dur ?
« Ca peut aller, je travaille à la bibliothèque et je vis ici, donc ça pourrait être pire. Et au Sanctuaire ? Tout se passe bien ?
« Bah c’est comme d’habitude, A part que Shaka ne sort pas de son temple et ne parle à personne, même pas à son disciple pour l’éduquer, pas même par télépathie, et mon frère se fait rembarrer de son temple dès qu’il veut voir Shaka, il est le seul à ne pas pouvoir y entrer d’ailleurs.
« Ca m’étonne pas. Shaka n’a pas envie de le voir après ce que je lui ai dit sur ton frère.
« Et tu lui as dit quoi ? » Aioros semblait un peu furieux.
« Que ton frère était amoureux de lui. Cela l’avait fait bien rire quand il l’a su. Il pense que ton frère aime une version qu’il idéalise, et je suis bien de son avis. Shaka est loin de tout ce que tout le monde pense de lui.

L’ancien chevalier sembla se renfermé sur lui-même alors qu’il parlait du Virgo.

Kanon et Aioros voyaient bien que quelque chose n’allait pas avec l’ancien chevalier.

« Saga, tu es sûr que tout va bien ?
« Bien sur que oui. Pourquoi cela ne serait pas le cas ? J’ai été interdit de séjour au seul endroit que je considère comme chez moi depuis mon enfance. Je n’ai pratiquement plus le droit de voir les seules personnes qui comptent pour moi. Donc oui tout va bien.

Mais les deux amants n’étaient pas dupes, ils voyaient bien que Saga allait très mal et encore le mot était faible. Les cernes sous ses yeux et son teint pale en étaient la preuve, de plus il semblait avoir perdu du poids.

« Saga, pourquoi tu ne nous a rien dit au sujet de Shaka. Tu sais, si tu étais nous voir, on aurait compris et on aurait gardé le secret aussi. Tu ne nous faisais pas confiance.
« Ce n’est pas ça Aioros, c’est juste que…
« Que quoi ?
« Rien du tout.

Le gémeau ne savait pas lui même comment leur expliquer qu’il avait voulu garder le Virgo pour lui. Aioros voyait bien le problème mais Kanon voulait en savoir plus. Il avait moyennement apprécié d’avoir été mis à l’écart par son frère sur cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ouvre les yeux. Saga x Shaka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat: Saga ou Shaka, Le plus puissant??
» La crise qui ouvre les yeux
» Ouvre les yeux (CAMELEON/AUPOSITEUR)
» Mon coeur devient amer
» Réveille toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Flood :: Le Coin des Fans-
Sauter vers: