forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aphrodite no Pisces [terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 26
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Aphrodite no Pisces [terminée]   Ven 28 Mai - 23:57

Nom: inconnu
Prénom: Aphrodite
Age: 22
Né un: 10 mars
Poids: 72kg
Taille: 1m83
Origine: Suède
Camp d'entrainement: Groenland
Rang: Chevalier d'or
Allégeance: Athéna

Attaques:
Royal Demon Rose (Rose démoniaque)
Piranhan Rose (Rose piranha)
Bloody Rose (Rose sanguinaire)

Autres:
- Aphrodite a toujours eut un don pour les langues, il parle couramment le Suédois, le Grec, le Français, l'Italien et le Japonais, qu'il a appris lors de diverses missions.
- Il est allergique à certaines substances dégagées par la fumée de cigarette
- Il ne considère pas Shura comme un ami, il ne le supporte que parce que c'est l'ami de Death Mask


Mental:

Aphrodite est une personne d'apparence hautaine et sur d'elle. Mais il n'en est pas grand chose. En effet, Aphrodite craint le contact humain plus que tout autre chose, il a besoin de se retrouver seul avec ses roses et de réfléchir seul pendant de longs moments. Il faut du temps pour obtenir sa confiance ou simplement rester à l'écart et de le laisser constater par lui même si vous êtes dignes de cette confiance.
Il peut être aussi jovial que froid... Mais surtout il passe de l'un à l'autre avec une rapidité déconcertante. C'est le genre de personnes qui vous annonce que vous allez mourir le sourire aux lèvres.
Aphrodite n'est pas très stable psychologiquement et sur le plan émotionnel ce qui explique son lunatisme.
Pour finir, Aphrodite est quelqu'un de très secret. Personne ne sait rien sur son passé, pas même les rares personnes qui peuvent se prétendre ses amis. La seule personne qui connait partiellement son passé est Saga puisqu'il est allé le chercher en Suède.

Physique:

Personne au sanctuaire n'ignore qui est Aphrodite. Son physique si particulier lui vaut de ne laisser aucun esprit indifférent. En effet, on ne peut pas dire à première vue à quel sexe il appartient. Il aurait d'ailleurs plutôt tendance à ressembler à une femme. Ses longs cheveux blonds (oui ils sont bleus dans l'anime mais c'est pas leur couleur originelle) lui descendent jusqu'à la taille, qu'il a fine. Ses longues jambes aux muscles fins mais non moins développés lui confèrent une taille de mannequin. Ses épaules étroites et ses hanches un peu marquées lui donnent une silhouette très gracieuse qu'une femme envierait sans vergogne. Son visage enfin, d'une finesse indescriptible, se voit contrasté par le blanc de sa peau sous le rose délicat de ses lèvres et les deux saphirs enchâssés sous ses sourcils.


Histoire:


Cette partie de mon histoire, les cinq premières années de ma vie, personne au sanctuaire ne la connait... A part Saga peut être... Et Sion puisqu'il était Pope à l'époque.

J'ai vécu en Suède, à l'écart d'un petit village dans le nord du pays. Je suis né accompagnée d'une sœur jumelle, malheureusement ma sœur était trop faible à la naissance, comme l'a expliqué le médecin elle n'avait que quelques heures à vivre. Mon père, Svend, s'est pris d'affection pour elle bien qu'il sut parfaitement qu'il allait la perdre. Il avait toujours voulut avoir une fille. Ma mère, de peur de se retrouver face à son échec, ne s'est occupé que de moi, pour se raccrocher à l'idée qu'elle avait quand même réussit à donner la vie.

Il s'est passé quatre courtes années, je ne sais plus quel était le nom que mes parents me donnaient, je l'ai oublié par la suite. Ma mère m'aimait et me couvait comme une poule, mon père m'ignorait simplement. Il ne me répondait pas lorsque je lui parlais, prétendait ne pas avoir d'enfant, oubliait volontairement de cuisiner pour trois lorsqu'il se proposait pour soulager ma mère de cette tache... Bref... Mis à part l'indifférence de mon père j'avais plutôt la belle vie. Ma mère adorait s'occuper de moi, elle me laissait faire presque tout ce que je voulais... Cela dit j'étais de nature docile et je n'aimais pas spécialement faire des bêtises. Je ne causais, je crois, que peu de soucis.

Jusqu'au jour où j'ai posé cette question, à table: "Pourquoi papa ne m'aime pas?". Les choses me reviennent à présent... Enfin très peu... J'avais posé cette question car j'avais bien compris que mon père laissait sciemment le rosier que m'avait offert la voisine -il était malade et ne donnait plus de fleurs, j'avais proposé de le soigner et j'avais réussit- hors de la véranda pour qu'il gèle. Quand je croisai le regard de mon père... Je regrettai ma question... mais trop tard.

– Tu veux savoir pourquoi tu es un sale garçon ?

Je me souviens ne pas l'avoir regardé, espérant qu'il ne me donnerait pas la réponse.

– C'est parce que tu as tué ta sœur ! révéla Svend avec un plaisir à peine dissimulé.

Cette nouvelle me détruisit ... Je n'étais même pas au courant que j'avais une sœur ! Dans la nuit ma mère vint m'expliquer pour me calmer... Je pleurai jusqu'à l'aube. Mais mon calvaire ne faisait que commencer. Mon père décida que ma mère m'avait suffisamment chouchouté comme ça. Il allait faire de moi un garçon, un vrai! Ces mots résonnent encore dans ma tête chaque fois que l'on me fait remarquer mon androgénie. Je me suis retrouvé à tout juste quatre an, avec un fusil dans les mains. Mon père me força à faire éclater la tête d'une biche pour lui répandre la cervelle sur le sol. Je dus apprendre et appliquer tout un tas de règles dont je n'arrive pas encore tout à fait à me défaire aujourd'hui.

- Première leçon : Ne me donne jamais d'ordre ! enseigna-t-il à l'aide d'une nouvelle claque.

- Deuxième leçon : Ne pleure jamais ! Pleurer, c'est bon pour les filles ! La fragilité, la sensibilité, c'est de la foutaise ! Seule la force compte, tu as compris ?

- La leçon 3 : Ne fais jamais montre de pitié ou d'autres sentiments ridicules ! Les sentiments font perdre ! La Force est tout ce que tu as besoin de connaître.

Rester à sa place...
Ne jamais pleurer
Ne pas avoir de pitié pour les faibles.

Trois leçons qui ont guidé mon ascension au rang de chevalier assassin du Pope...

Je ne me souviens plus de la leçon quatre.... La cinq non plus à bien y réfléchir.... Par contre la six.

-Leçon 6 : ne jamais désobéir au plus fort

Encore une chose que j'ai du mal à faire... quoi que ça a bien servit Saga.

Une fois où je répondis à ma mère, lui ordonnant de me laisser tranquille, plus par fatigue que par défi. Mon père vint jusque dans ma chambre pour me battre. C'est à ce moment que mon affinité toute particulière avec les roses s'est révélé. J'ai fait exploser mon cosmos pour me défendre... Pas grand chose... Mais assez pour effrayer Svend. Le lendemain il m'entrainait dans la forêt, me battai et m'abandonnai inanimé à la lisière des bois. Je ne sais pas comment il justifia cela aux yeux de ma mère... Et je n'ai pas eut le temps de m'en inquiéter. Je n'ai pas pleuré.

Leçon 7 : Ne jamais s'attaquer au plus fort ; le plus fort mérite sa place

J'ai été ramassé par un homme qui tenait un réseau de prostitution enfantine. J'ai vécu là-bas pendant 8 mois. C'est là bas qu'on m'a donné le nom "Aphrodite", à cause de ma beauté et de mon succès. Huit mois sous l'effet de la drogue qu'on m'administrait pour m'empêcher de me débattre, de faire de la "lumière" devant les "clients". Je n'ai pas pleuré. Sauf qu'une fois... On a oublié de me donner ma dose... J'ai tué l'homme qui me touchait sur le coup. L'explosion de mon cosmos fut telle qu'elle alerta le Sanctuaire. Saga vint me chercher quelques jours plus tard, je croupissais dans les caves. Ils m'avaient enfermés là en attendant que je meure de faim, de soif ou du manque de drogue... Car si je n'avais pas du tout envie d'être drogué, cela faisait huit mois que mon corps s'accoutumait à cette merde et j'en étais complétement dépendant. Mais là aussi... je n'ai pas voulut pleurer.

Je suis arrivé à l'aube de mes cinq ans au Sanctuaire. Mon précepteur temporaire... mon garde fou en fait, Lucas, m'a remit sur pied, a gagné ma confiance au prix de grands efforts. J'avais peur des adultes. Au début je pensais même que j'avais juste changé de réseau. J'ai du apprendre le Grec. Mais ce n'était pas un problème. En huit mois j'avais appris à parler presque couramment le Français et l'Allemand, qui étaient les langues que j'entendais le plus. J'appris donc le Grec aussi. Mon don pour les langues me valut le droit de continuer à les étudier pour devenir interprète du pope, si jamais je n'arrivais pas à devenir chevalier. Je fus envoyé en Norvège avec un maître. J'avais peur de lui... Mais je n'ai pas pleuré.

Entre temps je m'étais fait des amis, j'avais notamment lié des liens précieux avec Shaka surtout. Death Mask ne viendra que plus tard. Malheureusement pour moi, mon physique finit par me faire revivre les mêmes supplices que durant ma captivité en Suède. Et cela eut les mêmes conséquences. Je tuais un chevalier d'or... du haut de mes cinq ans, je n'ai pas pleuré. Il fut décidé que je deviendrai chevalier du poisson et on me confia à nouveau à Lucas. Je partis au Groenland avec lui. Je devint chevalier en quelques années.

- Leçon 8: tu ne souffriras pas que vive plus faible que toi

Le reste vous le connaissez plus ou moins. Vous pouvez le deviner si ce n'est pas le cas. J'ai été un chevalier soumis au Pope, docile, respectueux. Mon instinct de survie et mon agilité (la fuite ça forge certaines qualités) hors du commun, m'ont valu de devenir assassin du Pope, avec Death Mask, Shura et Milo. J'ai suivit le Saga non pas parce qu'il était le représentant d'Athéna mais parce qu'il était "le plus fort" et parce qu'il m'avait sorti de cet enfer qu'était ce que je refuse encore de nommer autrement que "le réseau". Ce qui explique que je me sois opposé à Athéna pendant la guerre, après tout elle n'avait pas prouvé sa supériorité, elle ne m'avait pas sauvé de Svend... De même j'ai suivi Saga pendant la guerre d'Hadès.

Maintenant que nous sommes revenus... Je ne sais plus trop quoi faire. Je me sens passablement inutile et je me rends compte que, si pour les autres je suis un personnage à part, je suis complètement étranger à ce que je parais... Où est ce que je dois reprendre ma vie? Qu'est ce que je dois reprendre de mon ancien moi? ....... Est ce que j'étais quelqu'un avant ma mort? Honnêtement... PLus j'y réfléchis plus je me rends compte.... Que ma vie est vide.
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
 
Aphrodite no Pisces [terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Myth Cloth Pisces Surplice Aphrodite (septembre 2010)
» Myth Cloth EX Pisces Aphrodite (Février 2013)
» Myth Cloth EX Pisces Aphrodite surplice
» Offre terminée.
» Aphrodite IX faux bronze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Administration :: Présentations :: Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: