forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation de Camus

Aller en bas 
AuteurMessage
Camus

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Présentation de Camus   Ven 5 Aoû - 2:55

Nom: inconnu
Prénom: Aodren (se prononce Audren)
Age: 20 ans
Né un: 07 février
Poids: 76 kg
Taille: 1m84
Origine: France (Bretagne)
Camp d'entrainement: Sibérie / Russie
Rang: Chevalier d'or
Allégeance: Athéna

Attaques :
Glaciation
Kolitso
Poussière de Diamant
Cercueil de Glace
Exécution de l’Aurore


Arts martiaux : Stenka niveau : Nadioja
Langues: anciennes (grec, égyptien, hébreu, sanskrit), vivantes: grec, français, russe, anglais.

Auteurs : Baudelaire, Hemingway, Molière, Tolkien
Philosophes : Platon ou Socrate
Genre : Littéraire, Historique, biographies romancées, Fantasy, psychologie, ésotérisme
Musique : Classique, Opéra, Celtique, Variété.
Instrument : piano, flûte traversière
Aime : les marinières



Mental :

En dehors de ce que son éducation requiert de lui, Camus a un très grand sens de l’amitié, mais ce cercle est restreint. C’est sa manière d’être exclusif. Ceci explique pourquoi il compte ses amis sur les doigts de la main parmi ses confrères. Son caractère distant se justifie par une certaine timidité et désynchronisation vis-à-vis de ses pairs. Il est pudique avec ses sentiments et d’une réserve polie, souvent respectueuse ou moqueuse selon la situation. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il vous chante une sérénade fraternelle et déclame un discours présidentiel...

Il observe un comportement diplomate à la mesure de sa patience, et ne dissimule pas son goût prononcé pour la subtilité, la rhétorique et les jeux de l’esprit. La contradiction fondamentale de sa nature tient donc au fait que c'est un être cérébral, séduit par des idées, mais qui réagit presque exclusivement aux sentiments et à l'affectivité. Des sentiments qu'il garde pour lui par pudeur et qu'il n'exprimera qu'à l'objet de son adoration et encore... Son côté idéaliste rend ces sentiments exacerbés et peuvent le rendre, à force de « traumatismes relationnels », étrangement absent et indifférent.

Sous l’influence de son éducation :
Sa pudeur devient une intransigeance glaciale mais toujours constructive. Cette volonté de s’édifier continuellement est une marque d’un idéalisme naïf que la Chevalerie a tôt fait de soumettre à Athéna. Ces formes de crédulité et d’innocence bafouées, Camus peut faire alors montre de susceptibilité et d'impulsivité, pourtant étrangères à son empathie naturelle et à sa compassion.
Comme son éducation exige l’ablation des sentiments, il ne surmonte son sevrage prématuré d'affection que grâce à sa capacité d'adaptation et de résignation qui est, alors, aussi ferme et implacable que sa prise de décision.

Physique :

A l’instar de ses confrères, Camus possède un physique adapté à sa condition de Chevalier d’Or et caractéristique de son entrainement. Sa constitution se définit davantage par une allure altière et distante que par une imposante stature. Sa carrure svelte habituée aux ripostes et mouvements souples, s’est modelée grâce à l’apprentissage des arts martiaux russes. Ses pupilles et longs cheveux carmin ne facilitent pas ses tentatives pour échapper à la curiosité des autres. Ce sont d’ailleurs son air inaccessible et son attitude dépouillée de tout artifice qui le rendent parfois énigmatique voire hermétique à ce qui l’entoure. D’ailleurs les traits de son visage sont marqués par une indifférence polie lui permettant de se retirer de tout environnement agité. Ses gestes sont dépourvus de nervosité car maîtrisés dans leurs mouvements. Il ne prise aucune accolade familière mais un hochement du chef suffit au salut. Il considère que son corps est destiné au combat et aux usages formels tandis que son intelligence alimente son esprit combattif.

Histoire :


Introduction du Carnet de Bord de l’année XXX

De toutes les choses que j’ai apprises, je suis certainement en train de bafouer la plus importante :
La dissimulation. Un principe que mon prédécesseur s’est fait fort de m’inculquer comme bien d’autres.

De par ma nature déjà secrète, je n’ai eu aucun mal à répugner toute forme d’expression de mes sentiments. Dédaignant jusqu’à ces carnets de bord vierges que j’avais conservé et provenant de ma région natale. Ces carnets servaient de journaux aux capitaines de navires, et relataient aussi de la vie de l’équipage et des épreuves endurées.

Aujourd’hui je compte m’en servir dans un but de transmission, les archives du Sanctuaire sont de précieuses sources de références, mais peu alimentées. Nous manquons cruellement d’informations sur les cadres de vie précédant les nôtres. Non qu’en temps de guerre cela soit utile, mais afin de la préparer il me paraît judicieux de rendre compte de tout ce que nous appris au cours des épreuves endurées.

Je suis né en Bretagne, je ne ressens pas le besoin d’indiquer la ville. J’ai vécu là-bas jusqu’à un certain âge avant d’être signalé comme un apprenti potentiel. Partout j’entendais mille et une rumeurs sur la suprématie des Chevaliers d’Or, sans savoir que je serai placé sous la tutelle de l’un d’eux. Lorsque je fus appelé à suivre mon maître dans les terres inhospitalières de la Sibérie, je ne connaissais rien de lui et il me paraissait encore plus impressionnant de cette manière.

L’entrainement de notre caste étant secrète je ne dévoilerai pas ses arcanes. Comme je ne pouvais poser de questions à ce sujet sans prétendre à l’armure dans un futur trop proche pour mon âge, j’observais mon maître. C’est à force d’observation que j’appris mes premières leçons et que je parvins moi aussi à me statufier d’indifférence.

Arriva le moment de mon retour sur le sol grec, je n’étais pas mécontent d’avoir scellé certaines émotions en moi car si l’accueil des adultes me convint dans ses formalités d’usage, celui des enfants me perturba davantage… Tandis que certains paraissaient très avancés et pondérés dans leur attitude, d’autres affichaient une puérilité inquiétante pour leur âge.

Dans ce Sanctuaire la foi d’Athéna était omniprésente, ce fanatisme se heurtait à mon isolement qui m’avait permis de développer un esprit critique. Mon maître était peu disert, mais se sentait apparemment investi du besoin de me donner une éducation digne des Humanistes. Sans autre compagnie que celle d’un adulte, j’étais donc doté d’un appui solide avec mon libre-arbitre en protection de toute cette adoration irrationnelle.

Aujourd’hui mon apparente tranquillité est clairsemée de doutes et d’interrogations que certains n’ont été que trop heureux d’exploiter pour parvenir à leurs fins… Aussi avec cette nouvelle chance qui m’est accordée, je compte bien combler les brèches de mon insatisfaction quant à certaines zones d’ombres. Les chapitres suivants de ce carnet de bord seront consacrés à ces découvertes…



Dernière édition par Camus le Mer 31 Aoû - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Lene Nyström
Lene Nyström
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 25
Localisation : 12ème temple sans ascenseur ^^

MessageSujet: Re: Présentation de Camus   Mer 31 Aoû - 5:40

vous êtes validé chevalier des glaces
Revenir en haut Aller en bas
http://stseiya-yaoi-jdr.monempire.net
 
Présentation de Camus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camus et la religion (*)
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Administration :: Présentations :: Chevaliers d'Athéna-
Sauter vers: