forum yaoi consacré a st seiya NC-17
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Jeu 7 Juil - 19:19


Doux. La sensation sur sa peau. Douce. Il passa la main sur la matière sur laquelle son visage reposait. Des draps ? Il ne comprenait pas. Il releva lentement la tête, celle-ci semblait peser deux tonnes. Il posa la main sur son front, cherchant à se remettre les idées en place. Il ouvrit lentement les yeux. La lumière pénétrant par les fenêtres agressa ses pupilles. Il referma subitement les paupières et se laissa retomber sur le matelas. Il reconnu la chambre de son Temple. Il grogna doucement. Un peu étourdit il tenta de faire le point sur la situation, mais trop de questions tournaient dans son esprit. Que faisait-il dans son Temple ? En vie ? Où étaient les autres ? Tant de questions exigeaient investigation.

Il prit une longue inspiration, s’appuyant sur ses bras, le chevalier du Bélier se redressa une bonne fois pour toute sur le lit. S’assoyant sur ses talons, il s’étira de tout son long. Mû frotta doucement ses yeux avant de les ouvrir pour de bon. Ses iris émeraude parcoururent la pièce, à la recherche d’un indice pouvant expliquer sa résurrection soudaine. Rien. Son armure reposait tranquillement sur son urne. Le jeune homme soupira, découragé. Il irait voir au Temple du Pope, peut-être y trouverait-il des réponses. Il se retourna et s’assit sur le bord de son lit. Il rougit en se rendant compte qu’il ne portait que son caleçon. Était-ce vraiment difficile de le ramener à la vie complètement habillé ? Il soupira une deuxième fois. Mais au moins il était vivant. C’était déjà ça ! Il passa la main dans ses longs cheveux mauves, il sourit. Ses cheveux étaient vraiment longs. Peut-être un peu trop ? Il se leva et s’installa devant son armoire. Celle-ci était ornée d’un miroir. Il observa son reflet un instant : ses cheveux, sa peau blanche, ses traits. Il rougit et fronça les…points… Non il n’aimait pas ce qu’il voyait. Ça avait toujours été le cas… Il se rendit d’un pas lourd dans la salle de bain. Grognant légèrement, il retira son caleçon et entra dans la douche.

L’eau chaude coula sur son corps mince. Il soupira d’aisance au contact du liquide sur sa peau. Il mouilla lentement ses cheveux passant et repassant ses doigts dans sa chevelure pour délier chaque nœud. Après un moment à savourer l’instant présent, Mû s’appuya contre le mur de la douche. Il ferma les yeux, pensant aux derniers évènements. La guerre du Sanctuaire, la guerre Sainte, la séparation des chevaliers, entre les ors et les renégats… si tout le monde était de retour, comment se déroulerait les choses ? Les conflits éclateraient entre les chevaliers. Lui, avait tué deux de ses confrères, DeathMask et Aphrodite ne manquerait pas de lui mener la vie dure, surtout le Cancer. Et son maître… le tibétain ravala la larme qui s’apprêtait à couler le long de sa joue à cette pensée. Il ne savait toujours pas ce qui était advenu du vieux Pope, mais le mouton, malgré la dernière guerre s’ennuyait de son tuteur.

Mû reprit ses esprits, et termina sa toilette. Il coupa l’alimentation et tordit sa longue chevelure pour en égoutter l’eau. Il sortit doucement de la douche, enroulant une serviette autour de ses anches. Il s’essuya tranquillement puis retourna dans sa chambre. Il ouvrit son armoire et sortit son éternel habit de Jamir. Il enfila un caleçon propre, son pantalon de toile, et sa tunique qu’il ceintura à la taille. Il drapa son foulard autour de ses épaules. Suite à quoi, il sortit une brosse de la commode qui siégeait à côté de son lit. Il commença à la passer dans ses cheveux lentement, méditant pratiquement en même temps. Dans le fond de lui-même, il craignait s’exposer aux autres. Après tout, il était toujours Mû, l’exilé. Il ne connaissait pas les autres. Il n’avait que de vagues souvenirs de son passage au Sanctuaire.

Le jeune homme déposa sa brosse une fois qu’il eut fini, et soupira de nouveau…

-*Il faudra bien que tu y ailles tôt ou tard… ton exil est fini à présent, tu n’as plus de raison de te cacher…*
pensa-t-il.

Il se leva avec une détermination incertaine : il avait envie de tous les revoir, savoir qui étaient revenus, mais il avait tellement peur en même temps… Il dirigea vers l’entrée du Temple, se remémorant les courts instants qu’il y avait passé avant les guerres. Il arriva devant la porte, enfila ses chaussures qu’il laça jusqu’à ses genoux. Il inspira profondément et sortit.

Le soleil était fort et brillant. Le chevalier d’or appuya sa main pour son front afin d’empêcher les rayons de lui obstruer la vue. Il leva légèrement la tête vers le ciel bleu et souri doucement : oui, se sera une belle journée ! Les choses ne tourneront pas mal. Mû regarda les alentours, imprimant le lieu qui serait à présent sa demeure dans sa mémoire. Bien que le Tibet lui manque, il devait admettre que la Grèce était d’une beauté rare. Il prit une grande bouffé d’air frais et sourit de plus belle. Il devait paraître stupide, là, planté debout à s’exalter devant le paysage comme un gamin qu’on amène en vacance pour la première fois. Mais à cet instant, peu l’importait. Il avait besoin de se calmer avant d’aller voir les autres, ou le Pope du moins.

Il finit enfin par porter son attention sur les escaliers qui le mèneraient jusqu’au treizième Temple. Il eut un petit sourire en coin. *Encore des foutues marches…autant m’habituer tout de suite !* Pensant cela, il commença sa longue montée vers qui pourrait lui amener des réponses, du moins il l’espérait. Tout ce passait bien pour le moment, il ne croisa personne.

Passé le Temple des Gémeaux, il entendit des pas. Son cœur se mit à battre fort, il ne s’attendait pas à croiser quelqu’un sur la route des Temples. Il garda la tête baissé et continua son ascension. Les pas diminuèrent et s’arrêtèrent un instant plus tard. Mû hésita à lever la tête, mais il décida d’ignorer peu importe qui se tenait devant lui jusqu’à ce qu’il entende un ricanement qui ne lui plus guère.

-* Et merde ! De toute les personnes présentes ici, pourquoi il faut que ce soit lui que je croise ! Ça ne sera pas joli !*


Doucement, il leva la tête pour planter un regard froid et indescriptible dans les yeux de son vis-à-vis.

Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Ven 8 Juil - 5:39

Les bras en croix, le cœur léger pour une des rares fois de sa vie, les pensées en paix et le corps lourd du poids de l’inactivité, DeathMask observait le Soleil se pointer à l’horizon. Il ne bougeait pas, il se contentait de se laisser imprégner par la chaleur qui grimpait dans l’air et sur son corps. Il savourait le calme du matin levant et de la nuit qui s’éclipsait. Il préférait le crépuscule mais de voir l’astre diurne reprendre son trône de manière si théâtrale, lui insufflait un calme et une détente qu’il ne pouvait espérer à aucun autre moment. Le changement dans le ciel était probablement la seule chose qui pouvait l’émouvoir un tant soir peu. Jamais la souffrance d’autrui n’avait ainsi mit ses sens en émoi de la sorte. Le sang, les larmes et la peur des gens ne l’avaient amené à douter de lui et de sa justice que d’autres trouvait défaillante. Il tuait par plaisir comme certains vont à la chasse abattre des animaux, lui avait son gibier fétiche : l’humain. Ses cris, ses suppliques, sa foi vacillante. Toute personne donnerait presque son âme pour ne pas mourir, bon nombre tuerait pour qu’on ne fasse de même avec eux. DeathMask le savait et ça lui inspirait un mélange entre la fascination, certes morbide, et le dégoût profond. L’humanité le décourageait.

L’aurore faisait baigner le monde dans un océan orange, le drapant lentement d’un délicat voile verdâtre. Les yeux du Cancer se plissèrent et il sourit. Il était en paix avec lui-même à cet instant, mais dès qu’il quitterait ce cocon céleste, le poids d’être qui il avait choisi d’être lui reviendrait et il devrait composer avec sa personne.

Il pensa que le Soleil, le soir venu devait être sa victime préférée. Tous les soirs, elle se pliait volontairement à son caprice, à lui cet Assassin qui se délectait de la mort d’autrui. Chaque fois, elle se laissait mourir pour lui, lentement, agonisant dans un nuage de couleurs chaudes, s’enveloppant dans un manteau de tendres souffrances et de supplices. En silence, sous les yeux fascinés du Cancer, l’astre sombrait dans les abîmes, le fixant de toute sa splendeur. Perpétuellement, tous les jours, le Soleil lui offrait le plaisir de le voir mourir à petit feu et disparaitre.

Mais maintenant, DeathMask le regardait revenir et assiéger le monde de son règle brûlant et grand, offrant lumière et énergie. Agressé de manière oculaire par sa victime devenue bourreau pour lui, le Chevalier d’Or se redressa en position assise et passa sa main sur son visage. Depuis combien de temps était-il couché sur la plage à observer le ciel bouger, évoluer. Il ne suivait même pas son propre avancement dans ce monde, mais il s’intéressait à celui des astres. Il eut un sourire incertain et indescriptible, énigmatique. Il le perdit dès qu’il se leva. Il quitta la plage, le sable chaud, le son de la mer, le clame, le Soleil levant, lui-même. Il se quitta, se laissa, s’abandonna sur la plage. Il ira se retrouver ce soir.

Il roula des yeux et quitta dignement la plage, trainant les pieds, la tête observant ses pieds, les mains dans les poches, les yeux mi-clos de lassitude, la cadence lente et incertaine. Il remonta les Temples, jetant des coup d’œil à la dérobé à l’astre qui le suivait dans son ascension.

Lorsqu’il s’arrêta enfin, il remarqua que le signe sur le Temple devant lui ressemblait à un « M » avec une boule de pue sur la patte de droite. Bon, il avait trop marché. Il en était à celui de la Vierge. Mauvaise destination, changez de côté vous vous êtes trompez. Il tourna les talons et redescendit. Il vit enfin son Temple à l’horizon. Ou du moins, ce qu’il en restait. Avec les Guerres, ce dernier n’avait toujours pas été réparé, voila pourquoi il créchait malheureusement à celui du Poisson d’ici à ce qu’une âme charitable prenne en charge la reconstruction, car il était hors de question qu’il s’y mette lui-même. Avait-il le nom « Réparateur de Temples » dans le front ? Non, il était assassin, pas charpentier.

Il entra finalement dans les débris qui constituaient son Temple. Il passa sa main sur le marbre cassé et regarda le ciel. Il s’assit dans les décombres et attendit que l’envie de se lever le prenne. Il était bien ici à admirer les dégâts, la vision post-apocalyptique ne lui était pas déplaisante, simplement un brin énervante. Principalement lorsqu’il se remémorait que c’était le sien. Franchement, ce n’était pas dans ses atouts d’avoir de la chance. Parlant d’un manque de chance, il avisa la présence d’un intrus dans son Temple. Un Cosmos connu mais qui ne lui plaisait pas particulièrement. Mu du Bélier.

Il se leva, enleva la poussière qui le couvrait et marcha à la rencontre de cet être abjecte. Lorsqu’il le vit, il s’arrêta à la sortie de son Temple, lui barrant volontairement le passage. Il eut un rire dédaigneux avant de se taire.

Il resta un moment à le fixer avant de faire claquer sa langue contre son palais et de parler :

« Je ne te donne pas la permission de traverser mon Temple, sal exclu. »
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Ven 8 Juil - 6:40

Le chevalier du Bélier continua lentement de gravir les marches bien que le Cancer lui bloque le passage. Il ralentit le pas au fur et à mesure qu’il se rapprochait de l’Italien. Il baissa la tête et lâcha un râle de lassitude. Il devait garder son calme, sinon les choses allaient se gâter. Bien qu’il n’aimait pas le caractère ni les valeurs de cet homme dérangé, il décida de mettre son masque de mouton gentil et serviable, qui aimait tout le monde. Dans le pire des cas, si le crabe ne le laissait pas passer par politesse, il pourrait le confronter… Il lui avait déjà fait ses preuves après tout ! Un léger sourire moqueur s’inscrit sur les lèvres charnues du Tibétain. Pourtant, il n’y resta qu’un instant alors que son expression se changea en quelque chose de plus…chevaleresque, neutre du moins. Mû se dit que c’était la meilleure manière d’aborder le Cancer. Si bonne manière il y avait ! Mais venant de lui, le jeune homme doutait que son ainé veule savoir quoique ce soit. Il devait pourtant se rendre au Temple du Pope, et n’étant pas de conflit, s’était son droit de s’y rendre sans devoir taper sur chaque malpoli qui lui porterait rancune.

« Je ne te donne pas la permission de traverser mon Temple, sal exclu. »


Mû s’immobilisa complètement devant son interlocuteur. Ça y est ! Pas une journée de résurrection complète qu’on lui lançait déjà des poires à la tête ! Comment osait-il le traiter de la sorte, alors qu’en fin de compte, il était celui, avec le vieux Maître, qui avait compris les manigances de Saga ? D’un côté, le Cancer avait toujours supporté le Gémeau, mais en vouloir à un gosse de sept ans pour s’être sauver la peau… là il poussait loin ! Mû se refrogna, ça ne sera pas facile…

Il avait constaté le tempérament de DeathMask lors de la guerre Sainte et si l’Italien se comportait de la sorte encore aujourd’hui, il passerait la journée à essayer de passer. Car dans le fond, même si l’idée de coller une deuxième raclée au Cancer le faisait sourire, il savait bien qu’il n’en viendrait jamais à la violence pour exiger le passage. Après tout, même s’il le détestait, son ainé ne pouvait pas être assez stupide ou orgueilleux pour le bloquer toute la journée…non ?

Il ferma les yeux un instant : il devait être distant, poli et le plus respectueux possible… Droit et digne, il se contenta de regarder DeathMask avec un sourire calme et doux :

-« Bon matin chevalier ! Nul n’est mon intention de vous incommoder, mais je dois me rendre au Temple du Pope, et vous n’avez aucun droit de me barrer la route, puisque je ne représente aucun danger pour le Sanctuaire. »

Le regard joueur et innocent, Mû s’attendait à une autre réplique cinglante. Mais il ne la laissa pas survenir. Il sourit de plus belle, toujours le plus innocemment possible, et se contenta d’ajouter :

-« Sur ce, DeathMask, je vous souhaite une très bonne journée.»

Il sourit une dernière fois à l’Italien, puis il recommença à avancer. Il espérait de tout cœur que le Cancer s’effacerait, qu’il le laisse aller où bon lui semble et qu’il le laisserait tranquille. N’étant aucunement sur de cela, Mû garda la tête haute, son regard rivé sur le Cancer. On ne sait jamais !

Pourtant, lui n’avait rien contre DeathMask. D’autant plus que c’était LUI qui a trahit Athéna pour rejoindre les rangs des Spectres, et que LUI était au courant du plan de Saga et qu’il n’avait rien dit ni fait. Mû ne l’avait tué qu’en servant sa déesse, ce qui était légitime. Il n’avait fait que son devoir. Alors lui, Mû du Bélier, devrait avoir de la rancœur envers ce traître. Mais non, ce n’était pas le cas. Il subissait le titre de traître, d’exclu, alors que tout ce qu’il avait fait était pour Athéna.

Le jeune homme sortit de ses pensées, il arrivait bientôt à la hauteur du Cancer. Il reporta son attention sur les marches sans pour autant ignorer l’égo sur deux pattes qu’il s’apprêtait à dépasser…
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 9 Juil - 11:53

Pas un ennemi ? Venait-il vraiment de s’annoncer à DeathMask comme n’étant pas un ennemi ? Probablement ne l’était-il pas pour la Déesse, mais depuis quand le Cancer s’occupait-il véritablement de sa Déesse ? Sa Déesse ? N’entrons pas sur le sujet. Si le Bélier n’était pas une menace pour la Déesse, il en représentait toutefois une pour DeathMask, car ce dernier avait toujours une dent envers cet exclu que représentait Mu. DeathMask n’était pas prêt à lui pardonner pour le déshonneur qu’il lui avait infligé. Il allait lui rendre la vie si impossible qu’il n’allait même pas pouvoir se voir vivre au Sanctuaire plus longtemps. Mais en même temps, n’était-ce pas trop prévisible ? Tout le monde devait s’attendre justement à ce qu’il veule se venger de cet homme qui l’avait fait passer délibérément pour un incapable, un imbécile et un combattant médiocre. Juste se le remémorer faisait grincer les dents de DeathMask. Non, évidemment qu’il n’avait pas encore pardonné ou oublier un tant soit peu ce qui s’était passé à la Guerre Sainte. Non, jamais il ne pardonnerait à ce Bélier ce qu’il lui avait fait subir. Jamais. Jamais. Jamais ! Jamais ! JAMAIS !

Il s’emportait. Ses sourcils s’étaient froncer et ses mâchoires s’étaient serrées. Se calmer, il devait le faire s’il ne voulait pas s’engager dans un combat qu’il ne gagnerait pas car il aurait surement le Pope à dos à cause de son comportement non conforme aux règles. Il voulait rentrer dans les bonnes grâces du Pope, à nouveau, et pouvoir jouir de multiples privilèges, comme à l’époque. Saga était Grand Pope pour le moment alors il avait sa chance. Juste un peu de patience, ce qu’il n’avait pas, et il serait de nouveau bien vu par Saga et il parviendrait à retrouver un titre intéressant.

Il posa un regard glacial, et suspect car improbable, sur la personne du Bélier. Que faire de cet individu indésirable ? Lui pourrir la vie, le rendre misérable, démolir son être, le rabaisser à son juste niveau, le tuer, l’anéantir, le trucider, l’atomiser, le décapiter, le brûler, le regarder se noyer ou encore le lapider étaient tant d’idées qui lui passaient par la tête et qui lui semblaient intéressantes. Mais non, aucune n’avait vraiment de valeur dans l’instant présent. Il lui fallait trouver mieux. Beaucoup mieux. Mais quoi ? Et si il… Non. Le pourrait-il vraiment ? Oui, il le pouvait. Ce serait étrange, improbable, surprenant. Ça valait la peine d’essayer.

Voyant Mu avancer vers lui, DeathMask lui adressa un sourire et se tassa du passage. Il lui fit même un signe de la main pour l’inviter à poursuivre sa route.

-Je ne te barrerai pas le chemin plus longtemps, Chevalier. Tu dois avoir tant de choses importantes à faire.
Il se redressa bien droit et, son sourire toujours sur son visage, il planta son regard dans celui de son frère d’arme. L’amusement, le dédain et l’arrogance s’étaient imprimer en lettre de sang dans ses yeux saphir.

Évidemment, c’était plutôt improbable que le fier Chevalier du Cancer, s’efface devant quelqu’un d’autre ou agisse de façon agréable envers celui-ci mais l’impossibilité de cet acte ne le rendait-il pas plus suspect ? Fort probablement et DeathMask s’en amusait déjà.

-Très bonne journée à toi aussi, puisse ta montée des escaliers être la plus passionnante qu’il soit, termina-il avec un large sourire, lui dévoilant toute sa dentition.
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 9 Juil - 12:56

Le chevalier du Bélier regarda l’Italien dans les yeux. Il pouvait y lire de la haine. Beaucoup de haine, trop de haine. Il se contenta de garder son sourire poli et distant, toutefois prêt à agir si son vis-à-vis l’y poussait. Dieu que le Cancer le détestait ! En même temps, ça le faisait rire. DeathMask toujours sur de lui, à l’égo plus gros que son Temple, à la démarche imposante et au regard cruel, lui en voulait. À lui. C’était tordant ! Hilarant…Euh…hein ?

Quelque chose clochait…le Cancer…lui…souriait ? C’était plus qu’inusité ! Le Bélier ne laissa pas paraître son incrédulité, mais il ne pu se retenir d’hausser les points quand le regard de son ainé se planta dans le sien.

*Wow…un sourire et un contact visuel…soit il démontre du respect…ou il se fout complètement de ma gueule… … … Il se fout de ma gueule.* pensa le Tibétain.

Il plissa légèrement les yeux et ses lèvres se muèrent en une expression de scepticisme et accusatrice. Il s’arrêta net de marcher et planta un regard froid dans les prunelles bleues de DeathMask. Il ne se tenait qu’à une longueur de bras de cet homme qui se moquait délibérément de lui. Il croisa les bras et pris appuie sur sa jambe droite, il prenait cette pause lorsqu’il punissait son élève.

Il jugea le Cancer en prenant un air sévère légèrement hautain. L’Italien n’aimerait pas, mais Mû n’aimait pas non plus qu’on se moque de lui.

-«L’orgueil se perd avec le temps semblerait-il…tu as perdu ta colonne ou la guerre ta remis à ta place, Chevalier ? », lança-t-il avec un sourire narquois.

*Mouais…t’as peut-être poussé un peu loin…là, il va vraiment vouloir te démolir la gueule…*

Il se radoucit légèrement mais garda la pause avant d’ajouter :

-« Si tu vis selon la loi du plus fort, tu devrais m’admirer au lieu de m’en vouloir non ? Se sont tes principes après tout, je n’ai rien contre toi, alors arrête de me rire au nez, tu veux bien ?»

Le Bélier était découragé. Il ne voulait pas non plus que son premier contact avec ses confrères se résume par ça ! Les moqueries du Cancer et lui qui l’insulte… Il hésita à lui tendre la main, mais il savait que son ainé ne la serrerait pas. Ou pire, il la frapperait ou lui cracherait au visage. Mû ferma les yeux un instant et les rouvrit pour plonger son regard brillant dans les yeux de DeathMask. Il attendait qu’un vrai sourire se pointe sur ses lèvres… qu’ils puissent repartir du bon pied, ou mieux, à zéro.

Il le regarda intensément, attendant un quelconque réponse ou remarque de sa part…



Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 9 Juil - 16:43

Le regard du Cancer se durcit alors qu’il écoutait les paroles de son cadet. Ou allait-il pêcher de telles idées ? Lui ? Sans colonne vertébrale ? Et puis quoi encore ? Pour qui se prenait ce petit impertinent pour ainsi venir le mettre en rogne ? Déjà que DM n’était pas d’un naturel sympathique et don enfant, voila que cet ignoble personnage faisait son apparition pour le rendre encore plus hargneux qu’il ne l’était déjà. Si DM n’avait pas tenu à l’idée d’entre dans les bonnes grâces du Pope dans les plus brefs délais, il se serait fait un plaisir de rappeler à cet impertinent dans quel Temple il se trouvait à qui il devait démontrer du respect en ces lieux.

Après tout, Mu n’était qu’un Chevalier qui s’était exclu et qui avait presque renié le Sanctuaire en n’y mettant jamais les pieds jusqu’à la Guerre du sanctuaire alors comment pouvait-il vraiment espérer un quelconque sentiment positif de la part du cancer alors qu’il avait agit comme un lâche. Et qu’on lui rabatte pas les oreilles en lui disant que Mu n’était qu’un enfant à l’époque et qu’il n’avait qu’eut une réaction de gamin en fuyant pour se protéger. Aiolia n’avait pas foutu le camp alors qu’il était devenu la risée des autres et qu’on le méprisait ; il n’avait pas fuit comme une mauviette, comme l’avait fait ce pathétique Bélier à l’époque. Non, qu’on ne vienne pas lui dire que Mu pouvait être pardonné de sa faiblesse à cause de son âge.

La pause de Mu arracha un rire moqueur au Cancer. Le prenait-il pour un enfant à le regarder de la sorte ? S’il avait pu, DeathMask se serait fait un plaisir de le faire tomber au sol pour le voir dans une position qui le représentait mieux : avachi parterre, à ses pieds, courbant l’échine devant lui.

Ah bon, il devrait le vénérer et l’admirer ? En quel honneur ? Par quel principe incongru Mu en arrivait-il à cette conclusion ? Oui, bien sur, DeathMask vivait selon la loi du plus fort, mais cet imbécile de Mouton avait-il oublié que le Cancer détestait perdre et que dans ce cas, tout le reste s’annulait. Jamais il n’aurait le moindre respect pour un être qui lui inspirait autant de dégoût et de haine. Jamais ! Il avait plus d’honneur que cela. Il n’irait à l’encontre de ses impressions. Ce Bélier méritait qu’on le remette à sa place une bonne fois pour tout et cette fameuse place se trouvait tout en bas (du Sanctuaire et de la chaine alimentaire). Le plus tôt il le comprendrait et l’assimilerait, mieux il s’en portrait et plus heureux en serait DeathMask. Toutefois, ne pouvant utiliser ses poings pour instruire son vis-à-vis, l’Italien devait se contenter de le traiter de la seule manière qu’il le méritait.

DeathMask fit claquer sa langue contre son palais. Il était irrité par la présente stagnante du Bélier et ne le cachait nullement.

-Je ne me moque pas de toi. Je me désintéresse totalement de ta misérable personne alors va jouer ailleurs qu’ici. Pourquoi est-ce que tu m’adresses la parole de toute façon ? Tu n’as pas quelque chose à faire ? Tu manques de compagnie peut-être ? Tu devrais pourtant être habitué d’être exclu des autres, non ? Misérable… termina-t-il en ricanant.

Il accusa facilement le regard dur du Bélier et volontairement dédaigna sa main tendue. Comme s’il allait s’abaisser à toucher cette vile créature qu’il avait en face de lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Dim 10 Juil - 3:34

Mû écarquilla les yeux. Cette fois, ça faisait vraiment mal. Surtout que le Cancer n’était pas reconnu pour faire dans la dentelle. Il frappait où ça faisait mal. Non, le cruel DeathMask était vraiment sans pitié. Dans un sens, le Bélier se dit qu’il avait mérité ce traitement. Il avait été rude avec l’Italien sans aucune raison valable. Qu’aurait pensé son maître ? Il n’aurait pas approuvé ce comportement impulsif. Même si c’était au Cancer qu’il avait à faire, le Tibétain avait honte de lui-même, de s’être laissé emporter par son petit égo qu’il envoyait promener si facilement d’habitude. Il fallait croire que son ainé avait un certain effet sur lui : il le faisait aisément sortir de ses gonds. Où bien la résurrection rendait bipolaire…

Le chevalier du Bélier pinça les lèvres et baissa légèrement la tête. Il chercha un instant quoi faire, s’excuser ? Le Cancer n’en serait que trop heureux, mais de son point de vue, c’était la chose à faire. Et puis, c’était de sa faute si les choses s’étaient envenimées. DeathMask lui avait sourit, et il s’était sentit menacé. Quoique, l’Italien lui souriant, à lui, était certes louche. Mais bon, il devait reconnaître ses erreurs.

Lentement, il releva la tête et regarda son ainé dans les yeux. Avec un air neutre, il se pencha doucement vers l’avant. S’inclinant à peine vers le Cancer, il ravala le reste de dignité que DeathMask n’avait pas encore écrabouillé. Par contre, s’il se sentait vraiment misérable en se moment, il ne laissa rien paraître. Il ferma les yeux :

-« Je me suis emporté chevalier. Je te présente mes excuses et je ne t’importunerai plus. »

Il se redressa, et toisa encore le Cancer du regard. Dommage. Si ce dernier ne le détestait pas autant, sa montée aurait pu s’arrêter là. Après tout, l’Italien était revenu à la vie aussi, il devait savoir ce qui c’était passé.

De compagnie ? Oui il en manquait. Après toutes ces années passées seul, la dernière chose que Mû voulait était bien de rester isolé dans son Temple. Bien qu’il adore son jeune élève, la présence de quelqu’un de son âge avait lui avait fait durement défaut. Du coup, il avait eu tellement hâte de revoir ses compagnons ! Mais son petit conflit avec le Cancer avait ralenti son ardeur… Probablement qu’Aphrodite aussi lui en voudrait à mort… Et si Shion était revenu, les choses seraient étranges. Quant à Saga, Shura et Camus… il préférait ne pas y penser !

Avoir été malpoli avec DeathMask s’emblait avoir rendu les choses encore plus complexes. Mû se fit intérieurement la morale quand il se rendit compte qu’il faisait toujours face au Cancer. Il sortit de ses pensées et décida de laisser l’ancien assassin tranquille. Il se recroiserait surement de toute façon. Il devait redescendre. Il se retourna vers les marches avec détermination, reportant son attention vers la quête qu’il s’était lui-même fixé. Car oui, comme avait dit son ainé, il avait quelque chose à faire…ou du moins des réponses à obtenir. Mû dépassa l’Italien et posa son pied sur la première marche qui menait au Temple du Lion. Du coup il s’arrêta net. Il se retourna vers le Cancer et dit en toute honnêteté :

-« Au fait DeathMask, tu devrais sourire plus souvent, ça te vas bien.»

Puis il lui sourit de nouveau et se retourna pour continuer à gravir escaliers. Il ne savait pas pourquoi il avait dit ça, mais il le pensait vraiment. Exclu peut-être, malpoli à ses heures, semblait-il, peut-être, mais menteur, jamais ! Peut-être avait-il encore provoqué le Cancer, mais bon, des excuses doublées d’un compliment ne devrait pas le fâcher, du moins il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Dim 17 Juil - 3:09

Des excuses. Évidemment, DeathMask devait bine s’attendre à ce que le Bélier lui en fasse, mais si ce dernier voulait en recevoir de la part du cancer il pouvait bine courir, marcher, sauter, jongler avec des chaussures, jouer à la courte-paille, faire de la lutte gréco-romaine avec un alligator ou encore se pendre par les pieds, avant d’en recevoir de la part du Quatrième Gardien zodiacal. DeathMask n’était pas homme à s’excuser de ses actes. Non pas qu’il les prémédite à chaque fois, mais il assumait tellement ce qu’il faisait qu’il ne s’en sentait jamais coupable. Il faisait une bêtise ? Et bien soit, il l’assumait jusqu’au bout. Pourquoi montrer de la lâcheté face à un autre à moins d’y gagner quelque chose. Mais là encore, il fallait que la récompense de ce geste en vaille la chandelle. UN simple pardon ne suffisait pas. Si ça n’avançait pas le Cancer plus que cela, autant se faire détester que rester neutre avec les autres. Bon, cette philosophie ne lui apporterait surement jamais d’ami, mais en quoi cela pouvait-il véritablement l’importer.

Et que voulait ce Mouton en lui présentant ainsi ses excuses ? Il voulait que le Cancer se contente de lui dire que tout était beau, que la vie était splendide et que dès l’instant présent il n’y avait plus aucune haine entre eux, vue que des excuses avaient été présentées ? Non, il pouvait encore rêver en noir et blanc s’il espérait que la situation entre eux se réglerait par quelque paroles qui sont si faciles à dire sans qu’il n’y ait vraiment d’intention en elles. « Je te présente mes excuses. » Ce n’étaient que quelques mots si vides et impertinents. Il était même inversables : « Sesucxe sem etnesérp te ej. » Même à l’envers, ça avait autant de sens aux oreilles du cancer. Ces quelques mots n’avaient aucune véritable signification. C’était des paroles dites en l’air pour adoucir l’ambiance, pour calmer une situation qui devenait hors de contrôle. Rien de plus, mais tout de moins.

Entendre le Bélier s’excuser arracha un rire dédaigneux au Cancer alors que celui-ci haussait les sourcils à entendre son cadet prononcés ces syllabes, les unes à la suite des autres. Il lui aurait parlé en arabes que DeathMask aurait trouvé une véritable signification à ce que lui disait le Bélier.

DeathMask croisa les bras sur son torse et se contenta de fixer l’autre individu en face de lui. Et ensuite ? Maintenant qu’il venait de gaspiller sa salive à dire des mots inutiles et superflus, qu’allait faire ce misérable brouteur de grand champ ? Il ne semblait pas prêt à partir de si tôt. Du moins, il ne bougeait pas vraiment. Attendait-il quelque chose de la part du cancer ? Non, il semblait davantage parti dans ses pensées qu’autre chose. Venait-il véritablement de décider de réfléchir à une question existentielle dans le Temple du Cancer, en face du propriétaire des lieux ? Juste se dire cela déforma le visage du cancer alors qu’un air à la lisière entre le dégout et le découragement se formait sur ses traits.

Bon, il semblait que le Bélier était mort en position vertical dans le Temple de DeathMask. Et cette fois, cette mort n’était pas le fruit des actes de DeathMask. Non, Mu s’était suicidé tout seul dans le Temple et son cadavre ne bougeait pas. Ou alors, il était encore vivant mais il ne voulait simplement pas bouger. Avait-il vraiment cru que la fausse gentillesse de DeathMask au début de leur « entretien » traduisait une envie de passer plus de temps avec lui ? Attendait-il que DeathMask continuasse une conversation jamais entamée ?

Bon, DeathMask dut bine se rendre à l’évidence qu’il avait une grande tâche de nettoyage à s’occuper. Il avait une tâche qui ne bougeait pas de son Temple. Il était dans son devoir de maitre des lieux de faire le ménage un peu. Il lui semblait qu’il avait quelques produits très efficaces dans sa salle de bain pour nettoyer les tâches. Oui alors peut-être un peu de savon pour le linge pourrait être utile. Mais peut-être qu’avant, il ferrait mieux de gratter avec un objet tranchant pour enlever le plus gros de la saleté. DeathMask considéra la scène et se dit qu’avec une hache ça devrait bien aller. Mais, il n’avait pas de hache, car il n’avait pas de Temple. Dans ce cas, il n’avait plus rien, même pas de produit nettoyant. Véritablement, il ne pouvait pas nettoyer l’endroit. Quel dommage. Quelle effroyable tragédie ! Il ne pouvait pas, dans l’immédiat, détartrer son Temple et le purger de la présence soulante du Bélier.

Au grand bonheur de DeathMask, Mu arrêta de prendre racine au milieu des débris du Temple et sembla se mettre en route pour laisser tranquille le pauvre Cancer qui en était rendu au point de considérer sérieusement l’idée de lui lancer des morceaux de Temple au visage, histoire de le sortir de ses pensées. Il avait même un large morceau de marbre dans une main. Il le laissa finalement tomber au sol en voyant qu’il ne lui serait finalement plus utile. DeathMask se dit que de le lui lancer quand même serait considéré comme de la violence gratuite et il ne voulait pas accuser les conséquences qui venaient avec le geste, alors autant ne pas tenter la malchance.

La mâchoire de DeathMask alla faire la rencontre de ses pieds lorsqu’il entendit les paroles de Mu. Il resta hébété un moment, mais assez rapidement il retrouva un air arrogant. En quel honneur ce moins que rien lui faisait-il un compliment ? Si son sourire plaisait à Mu, alors il était primordial qu’il ne sourît plus jamais. Ça le dégoutait.

-Pourquoi tu me fais un compliment ? Je n’aime pas vraiment que mon ennemi apprécie quelque chose chez moi.

Ne voila pas quelques paroles Mu l’insultait et maintenant il lui disait des paroles gentilles. Qu’est-ce qui valait à DeathMask ce changement de comportement ? Mu se sentait-il si mal d’avoir été désobligeant envers le Cancer que maintenant il tentait de se racheter à ses yeux ? Pathétique. Non, cet être misérable ne méritait pas de poursuivre son chemin. Il allait ramer s’il espérait continuer sa route si facilement.

-Tu ne passeras pas mon temple. Ton chemin s’arrête ici alors rentre chez toi maintenant. Redescend les marches.

Avouons ici que DeathMask a complètement oublié qu’il a, plus tôt, donné la permission au Bélier. Il veut lui être désagréable, alors ce ne sont pas des paroles dites avant qui l’empêcheront de faire ce qu’il souhaite vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Lun 18 Juil - 5:37

Mû rit intérieurement en voyant l’air désarçonné du Cancer. C’est vrai que c’était bizarre, même pour lui, de lui avoir fait un compliment, mais il le pensait vraiment. Et il espérait du coup que son ainé soit assez hébété pour qu’il puisse monter jusqu’au prochain Temple. Au moins, lui dire qu’il avait un beau sourire limitait les réactions potentiellement agressives que pouvait avoir l’Italien. Non ? Il détourna son attention du Cancer pour la poser sur le Temple du Lion. Il avança de quelques pas avant d’entendre la voix de DeathMask s’élever de nouveau.

Mû s’arrêta et soupira. Quand ce Cancer comprendrait-il qu’il n’est pas son ennemi ? Il n’était pas là pour lui causer des problèmes, même s’il avait envenimé la discussion plus tôt. Il leva les yeux vers le ciel, découragé. Il avait vraiment espéré que son vis-à-vis le laisse tranquille, mais il aurait dû s’attendre à ce qu’un compliment lui fasse perdre les plombs. Il était Mû du Bélier quand même. Il avait foutu une raclée au Chevalier du quatrième Temple durant la guerre. Ah. Et en plus le Cancer ne le laissait plus monter.

Mû retint un grognement. Il avait perdu assez de temps ici. À moins qu’il n’attache l’Italien après un restant de colonne et qu’il le passe en interrogatoire, ainsi il pourrait avoir des réponses concernant les résurrections. Mû secoua la tête, chassant cette idée immonde de sa tête. Soit il était vraiment secoué par son retour à la vie, ou le Cancer le faisait tourner en bourrique. Le Tibétain n’avait aucune intention de descendre, il se devait de parler au Pope, il était curieux de savoir si ses autres camarades étaient en vie…Et Shion.

Déterminé, il se retourna vers le Cancer et il serra les poings. Il parcouru les quelques mètres qui le séparaient de son ainé en quelques rapides enjambées. Il allait lui faire entendre sa façon de penser une bonne fois pour toute, calmement bien sûr, et quitter les lieux. Il s’arrêta net de devant DeathMask et leva la tête pour planter son regard émeraude dans les yeux bleus de vis-à-vis. Il prit une inspiration.

-Écoute, DeathMask, si ça peut te rassurer, il y a beaucoup plus de choses chez toi qui me sont désagréables qu’agréables, toutefois je ne suis aucunement ton ennemi. Alors sort cette idée de ta tête. Ensuite, je n’ai pas du tout l’intention de descendre, et comme tu m’as permis de continuer ma route, c’est ce que je vais faire. Je n’ai rien contre toi, alors tant qu’à faire croître de la haine tout seul de ton côté, tu devrais passer par-dessus ce qui est arrivé durant la guerre. Nous avons tout deux fait ce que nous croyons être mieux durant la guerre Sainte, alors tu veux bien arrêter de me haïr pour rien ?

Il se recula d’un pas, attendit un instant pour voir si le Cancer était dans l’intention de la frapper. On ne sait jamais ! Il se retourna lentement vers les marches qui menaient Temple du Lion en gardant son regard planté dans celui de son ainé jusqu’à ce qu’il lui fasse dos.

Il regarda l’escalier et soupira. Il avait hâte de voir qui était en vie. Il voulait qu’on réponde à ses questions.

-Bonne journée, je parlerai de ton Temple au Pope, cela semble te préoccuper.

Il s’éloigna du Cancer. *Faites qu’il me laisse tranquille, faites qu’il me laisse tranquille, faites qu’il me laisse tranquille !!!*
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Mer 20 Juil - 4:21

DeathMask regarda Mu d’un air dédaigneux. Comment ce petit impertinent osait-il lui faire la moral et lui tenir tête de la sorte ? La langue de DM claqua de manière puissante contre son palais, émettant un bruit qui exprimait parfaitement l’état d’esprit du Cancer. Ce tic incontrôlable qu’il avait était l’expression de la colère croissante qui le gagnait. Il n’aimait pas particulièrement qu’on lui tienne tête et encore main lorsque la personne qui se le permettait n’était pas dans celles qu’il tenait en respect. C’aurait été Aphrodite, Shura ou encore Saga, il aurait peut-être passé l’éponge mais ce Bélier de ces deux, jamais ! Un morceau de Temple serait tellement facile à attraper et à lui lancer en plein visage… Mais en même temps s’il faisait cela il risquait de se faire réprimander et il n’avait pas vraiment besoin de cela en ce moment. Non, il fallait qu’on cesse de le voir comme le méchant dans toute cette histoire. Il devait devenir invisible aux yeux des autres et de nouveau pouvoir agir à loisir comme il le souhaite. Se le remémorer toujours. Toujours se le remémorer pour s’empêcher de faire une bêtise qu’il sait qu’il regretterait amèrement s’il l’oublie.

DeathMask accusa facilement le regard de Mu et un lui fit un sourire crispé qui exprimait tout à fait le dégoût que lui inspirait cet être abject qu’il avait sous les yeux. Pourquoi ne faisait-il pas selon les demandes du Cancer ? Pourquoi s’obstinait-il à aller à l’encontre des directives du maitre des lieux ? Cherchait-il à finir avec le visage tellement tuméfié que les autres le prendraient pour le Spectre du Crapaud ? Pourtant, Mu était homme à savoir que le tempérament de DM était des plus explosifs et qu’il avait la violence facile, qu’il en fallait si peu pour que le Cancer se rut sur lui pour lui faire connaitre sa façon de penser. La patience de DeathMask était quasi inexistante à moins qu’il ne soit en train de s’amuser, ce qui, bien évidemment, n’était pas le cas en ce moment. La lueur sombre, présage d’un carnage à venir, qui brillait dans les yeux saphir du Chevalier ne laissait nullement présager toute forme de gentillesse de sa part. Les bras de DM se croisèrent contre le torse de ce dernier. Il soupira et ses yeux se plissèrent de mécontentement.

Il le fixa alors que celui-ci lui tournait le dos aussi délibérément. Une règle au combat au corps-à-corps n’était-elle pas de ne jamais tourner le dos à un adversaire ? Et DeathMask allait se faire un plaisir de le rappeler à Mu. Il pourrait le frapper derrière la tête, à la base du crâne et le sonner solidement ainsi. Ou alors, il pourrait l’attaquer au niveau d4es jambes, le faire tomber au sol et le regarder s’étendre dans la poussière avant de lui cracher au visage. Il voulait voir une étincelle de colère dans les yeux du Bélier : le faire sortir de ses gonds sonnait comme une activité si amusante. Mais il devait pour cela trouver un moyen d’y arriver sans débuter par la violence. Tout le monde savait que Dm pouvait être d’une virulence effrayante dans ses paroles, mais en le connaissant bien, on savait que c’était sa répartie qui étant cinglante. Malheureusement pour lui, Mu n’avait rien dit qui soit matière à être exploiter pour le retourner contre lui pour l’instant.

Mu partait vers les escaliers et cela ne plaisait nullement à DM. C’était compréhensible vu qu’il venait d’interdire le passage au malotru qui s’obstinait malgré tout. Mais quelle gentillesse de sa part tout de même d’aller voir le Pope pour lui faire savoir que son Temple était en piteux état ! Oui pas ! Comme si depuis tout le temps de sa résurrection DM n’avait pas eu le temps d’aller en toucher deux mots à « monsieur-je-joue-les-chefs-suprêmes-du-Sanctuaire ». Il avait tout le loisir de le lui dire, redire et répéter, mais rien n’avait encore été fait. DM supposait qu’il devait être le dernier sur la liste. Quel fort ennuyeuse situation !

-Parce que tu crois vraiment que Saga est pas au courant pour mon Temple ? Il était présent à se démolition en plus. Et disons que le faire réparer ne semble pas être dans sa liste de priorité.

DM fit quelques pas vers le Bélier et, un sourire narquois aux lèvres, il l’attrapa brutalement par l’épaule.

-T’es dur de la feuille ou tu le fais exprès ? Ton chemin s’arrête ici Mu de Jamir, ce n’est pas un requête, c’est un or-dre.

Il ponctua sa directive en mettant un accent tout particulier sur le mot ordre : il le prononça plus distinctement et avec une intonation plus forte. Il retira sa main de l’épaule de Mu et, de nouveau, croisa les bras sur son torse, sans arrogance mais simplement avec une assurance profonde.
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Mer 20 Juil - 15:50


*Faites qu’il me laisse tranquille, faites qu’il me laisse tranquille, faites qu’il me laisse tranquille !!!*

Mû fit un pas de plus avant de sentir la main puissante du Cancer lui attraper l’épaule. Il voulu se retirer avec la même brutalité avec laquelle son ainé l’avait saisi, mais agir de sorte aurait montré à DeathMask qu’il avait sursauté. Il se contenta d’arrêter sa marche et de rester droit et fier alors que le Cancer lui intimait l’ordre d’arrêter. Il voulu balayer cette inquisitrice qui pénétrait un peu trop dans sa bulle à son goût du dos de sa propre main, mais il n’eut pas le temps s’exécuter. L’Italien l’ôta de lui-même. Mû soupira. Il croyait qu’il aurait enfin pu monter, mais non… Cet imbécile de Sicilien ne le laisserait pas tranquille. Il voulait se battre ou quoi ? Le Tibétain serra les poings et se retourna en un battement de cils et dit de voix vive :

-Si tu étais plus agréable avec les gens en général, peut-être que ton Temple serait déjà réparé !

Il s’arrêta un bref instant, gardant son air dans ses poumons avant de cracher quelque chose qu’il regretterait. Il se radoucit avant de faire face à l’expression moqueuse du Cancer.

-Et n’étant pas sourd, oui je fais exprès. Je t’ai bien entendu mais toi, tu sembles avoir des problèmes de mémoire, car tu m’as précédemment accordé le passage. Et moi Mû, de Jamir, chevalier du Bélier, me rendrait où bon me semble dans l’enceinte du Sanctuaire. Alors je ne répondrais pas de ton ordre, car je n’y suis point obligé, bien que tu sois le maître de ce Temple, tu n’as aucune autorité sur moi. Et au risque de me répéter, je ne descendrais pas tant que je ne me serais pas entretenu avec le Pope !

Après son court monologue, le Bélier attendait une autre réaction explosive de son vis-à-vis. Il se tint droit devant lui, dardant son regard dans ses yeux remplis de haine et de mépris. Les siens se remplirent aussitôt d’une vague de tristesse, sans pour autant pleurer, il était plus fort que ça. Mais c’est dur, même pour un chevalier, de se faire haïr…pour ça. Il n’aimait pas particulièrement son opposant, mais rien n’aurait pu les empêcher de devenir au moins des camarades. Mais les bras croisés et les yeux méprisants du chevalier du quatrième Temple lui indiquait qu’il n’était pas tout disposait à enterrer la hache de guerre. Même que le Bélier pouvait y lire une envie profonde de la déterrer et de la lui lancer entre les deux points. À cette pensée, le Tibétain déglutit. Il se doutait que sa dernière intervention auprès de DeathMask provoquerait une autre insulte ou pire, il pourrait l’attaquer. Ne connaissant que le Cancer depuis la guerre, et étant donné son comportement durant celle-ci, il ne prit pas de chance.

Il se prépara mentalement à dresser un Crystal Wall ou un Crystal Net si jamais l’Italien se montrait plus agressif. Il se dit pourtant que jamais son ainé serait assez stupide pour l’attaquer dans le milieu de son Temple en ruines. Ces précautions étaient probablement démesurées, mais l’idée de voir DeathMask s’écraser comme une mouche sur son mur, une seconde fois, faisait ricaner le peu de mauvais que l’Italien avait réveillé dans son esprit. Il chassa cette idée malveillante de ses pensées tordues par l’influence étrange que l’Italien avait sur lui – il le faisait vraiment sortir de ses gonds ! – et reporta son attention sur l’homme devant lui qui le dévisageait toujours avec une expression de dégoût.

-Et donc, pour la énième, bonne journée DeathMask.

Il voulu ainsi prendre congé pour de bon, mais attendit tout de même un quelconque mouvement de la part du Cancer. Recevoir un Seki Shiki Meikai Ha dans le dos ne doit pas être plaisant, et tant qu’à s’être fait surprendre une fois par l’Italien, il préférait être aux aguets cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 30 Juil - 18:54

DeathMask dut se retenir de toutes ses forces pour ne pas rire. La crise de fou rire menaçait d’exploser d’un moment à l’autre si Mu ne cessait pas tout de suite son entêtement inexplicable. Pourquoi, Diable, voulait-il tant que cela voir le Pope ? Pourquoi Saga était-il si populaire aux yeux de Mu ? Peut-être que ce dernier n’était pas encore au su par rapport au fait que le Grand Pope n ce moment et bien c’était Saga. Grand Pope officiel… c’était encore discutable, mais du moins il avait le poste de Grand Pope par intérim. Ça c’était la véritable position qu’il occupait en ce moment. DM’ se doutait que de savoir cela ne mettrait pas Mu dans la situation la plus confortable qu’il soit. Avoir pour dirigeant l’homme qui avait tué son maître, était un récidiviste en matière d’attentat à la vie d’une Déesse, l’avait presque déclaré comme traître, et était donc, en somme, la cause de tous ses problèmes. Oui, décidément, cela ne réjouirait pas ce pathétique Bélier qui s’obstinait à aller à l’encontre des indications du Cancer.


Si cela n’allait pas faire le bonheur de son vis-à-vis, DM en déduisit aussitôt que c’était la meilleure chose à faire dans son intérêt. Il voulait savourer quelques, mais suffisantes, secondes que durerait la surprises, ou la frustration, ou le découragement ou l’hébétement, ou l’ensemble de tout ça, sur les traits si fières du Bélier.

-Je ne vois pas pourquoi tu tiens tant à aller voir Saga ? Tu ne crois pas qu’il a autre chose à faire que de voir ta sale gueule en ce moment ? Même si ça ne parait pas, nous, on sort de plusieurs Guerres… Il n’a pas juste ça à faire que de te recevoir…

Du Bélier… Méritait-il ce titre ? DM voudrait en débattre. Pour quelqu’un qui avait passé si peu de temps au Sanctuaire et avait à peine revêtit cette armure, DM laissait planer un doute mental quant à savoir si le Titre de Chevalier d’or du Bélier méritait d’être porter par cet être abjecte qu’il avait devant lui. Encore le titre de Chevalier était-il de trop. Mu ne méritait d’autre nom que le sien : Mu. De Jamir à la limite…

DM repassa les paroles du Gardien de la tour de Jamir dans sa tête. Et un « HEYYY! » mental y fit écho. Non, son comportement n’avait rien à voir avec la non-reconstruction de son Temple. Étant donné qu’il avait pu être logé ailleurs en attendant que l’on ait le matériel, mais surtout le temps de le faire reconstruire proprement et non pas à la va-vite, Saga ne semblait pas avoir mis « faire réparer le Temple de DM » en tête de sa liste de priorité. De toute façon, ce Temple en ruine avait un certain charme… Non ? Ça avait l’avantage de regorger de futurs projectiles. DM voudrait s’en faire la démonstration à lui-même en lui projetant un des débris au visage incessamment sous peu, ce qui veut dire bientôt. Surtout que l’arrogance dont faisait preuve Mu face à DeathMask n’était pas pour le rendre plus agréable, mais bien plus enclin à cesser ce bavardage inutile pour lui étamper sa marque de jointure sur le coin de sa petite gueule de constiper de la vie. DM n’était pas un rustre, il était simplement plutôt direct et franc. Voila, point barre !

Oui, un jour, il lui ferrait payer toutes les humiliations - toute la déchéance ! -dont il avait fait les frais à cause de cette maudite bête à cornes de malheur ! Bien qu’on lui ait déjà dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, DeathMask n’était pas homme à avoir la patience nécessaire pour attendre avant d’en faire voir de toutes les couleurs à cet effronté. Le seul avantage que DM trouva au fait d’attendre un peu avant de taper de manière préhistorique sur cet imbécile, fut qu’il aurait ainsi le temps de préparer et organiser son moment de gloire. Il pourrait planifier et ficeler un plan monstrueux pour détruire aussi bien physiquement que mentalement cette créature abjecte qu’il fixait avec une étrange lueur perfide dans son regard.

La stupidité de Mu ne faisait que se confirmer d’avantage à chaque seconde qui s’écoulait. Pour la il-ne-savait-plus-trop-combientième fois, Mu venait de lui dire qu’il allait quitter, mais il n’était pas conséquent dans ses gestes. Il restait là planté comme un imbécile. À force de rester aussi immobile, c’était à se demander si Mu n’avait pas prit racine dans les Ruines du Cancer. Pathétique, pensa DM alors qu’il fixait ardemment cette chose qui stagnait au milieu de sa demeure. Il avait dit la hache, non ? Oui, il en avait convenu avec lui-même que la hacha était la première était la première étape pour se débarrasser de tache de l’envergure de Mu. Autant commencer par la tête pour en finir plus vite, quoique le plaisir certain de le voir hurler de douleur en lui tranchant tout d’abord un bras devait être assez plaisante aussi. Mais ça alerterait les autres. À moins qu’il lui coupe le bras, comme prévu en entrée de jeu, puis la tête juste au moment ou il allait pousser son fameux cri de souffrance. Il pourrait ainsi voir ses traits se mouler sur l’émotion de la peur et de la souffrance, mais en même temps, il n’aurait pas à subir le déchirement de ses tympans par le son. Quelle excellente idée ! Trouver une hache pouvait être dans ses cordes, au pire, il la téléportait et le tour était joué.

Toutefois, il y avait un désavantage majeur au fait de le trancher de manière aussi barbare avec une hache : le sang. Non pas que DM n’aimait pas le sang… bien au contraire ! Mais il devrait nettoyer les taches que causerait ce divin liquide. Quoique… ce Temple était à reconstruire de toute façon… Alors le nettoyage s’en voyait être relégué au rang « des choses facultatives à faire. » Et cela plus largement au cancer qui usa d’un peu de contrôle de lui-même pour ne pas esquisser un sourire satisfait. Son Temple allait être reconstruit, ce qui voulait aussi dire qu’il serait à redécorer aussi… Il pourrait utiliser le sang de ses victimes pour peindre son Temple de font en comble, le couvrir de sang. Brillant ! Oui, l’idée lui parut brillante jusqu’au moment ou il dut se rendre compte qu’à la longue du sang qui sèche, ça finit par sentir mauvais. Et il n’avait pas vraiment envie de loger dans un lieu qui émet une odeur fort peu invitant. Ça repousserait les ennemis… mais le propriétaire aussi, ce qui n’était pas une très bonne chose… Bon, à moins qu’ »il déniche un produit qui empêche le sang de puer, peut-être un produit qui la couvrirait… sinon il allait devoir dire « adieu » à sa super idée de génie maniaque.

Sa prochaine suggestion qu’il se fit à lui-même fut d’utiliser une autre partie de l’anatomie humaine comme trophée. Des bras ? Non, il risquait de les avoir dans son chemin. Il ne tenait pas à devoir se débattre à cause de bras qui lui arriveraient en plein visage le matin lorsqu’il se réveillerait. Pas une bonne idée. Allez, une bonne gifle pour se réveiller ! Ou pas ! D’accord l’idée des bras aussi était à rejeter.

Une autre bonne idée qu’il eut fut d’incruster des yeux. Pourquoi pas. C’est petit, on peut en mettre plusieurs et c’est assez psychopathe pour plaire à DM. De plus, ça ne sent pas mauvais à la longue et ça n’émet aucun son, donc il n’aura plus à entendre des gens se lamenter alors qu’il tente de dormir et qu’il est rendu deux heures et demi du matin et qu’il doit se lever à quatre pour aller faire sa première partie d’entrainement. Oui, vendu pour la petite madame avec des grosses lunettes ! Les yeux sont probablement la meilleure idée qu’il put avoir. Ce qui serait encore mieux avec cette décoration, c’était s’il trouvait un moyen de pouvoir voir par le biais de ces globes oculaires installés un peu partout, voir sur chaque centimètre de marbre du Temple. Contre une ennemi, ce serait pratique : il aurait, en temps réel, vu sur tout ce que son adversaire peut bine être en train de faire. Encore mieux ! : il pourrait en installer un peu partout, discrètement, dans le Sanctuaire et espionner, confortablement installer dans son Temple qui aura été reconstruit à ce moment-là, tous les faits et gestes des autres personnes vivants au Sanctuaire. Oh le luxe ! Il saurait tout, verrait tout, il serait omniprésent dans chaque recoin du lieu saint, rien ne lui échapperait. Le tout, ni aux vus, ni aux sus, des autres, même pas du Pope ou de son représentant. Pas même d’Athéna. Psychopathe comme façon de penser… mais tellement à son image !

Il fit un pas vers l’avant et se souvient qu’il y avait Mu qui stagnait dans ses Ruines. DeathMask le considéra un instant avant de secouer doucement la tête de gauche à droite. Il laissa échapper un soupir et pinça les lèvres.

-Tu sais que je fais ça pour toi, hen ? Je t’interdis le passage parce que ça te donne rien de monter, Saga va te renvoyer de bord ; il est trop occupé en ce moment. Alors dégages une bonne fois pour toute !

Oui, c’était son âme charitable de bon preux Chevalier d’or à la solde de la Déesse Athéna qui parlait et agissait en ce moment. Bon d’accord ceci était un flagrant exemple de mensonge… Il voulait simplement gagner sur le Bélier et le voir redescendre les marches, la tête basse et la déception dans son Cosmos. Mais d’un côté, les paroles de DM n’étaient pas si fausses : il était plus que vrai que Saga était énormément occupé et n’avait le temps de ne recevoir personne à moins que ce ne soit d’une importance capitale et que la vie de plusieurs personnes soit en danger. Sinon, bon retour à ton Temple ! L’avantage pour DM était qu’il n’aurait pas à voir Mu à deux reprises, car en effet si il montait en haut, il faudrait inexorablement qu’il redescende par la suite… Et Dm ni tenait pas particulièrement, alors autant qu’il parte vers le bas tout de suite, histoire de lui éviter le supplice de le voir trop de fois.

DM tourna les talons et retourna s’installer sur son tas de débris. Il s’y assit, fit une légère moue avec sa bouche, avant de se coucher sur le marbre concassé. Verdict : pas très confortable. Mais bon, quitte à ne rien avoir de plus moelleux dans les alentours, autant se satisfaire de ce qu’il y avait de près de soi. Et dans le cas présent, ce fut des morceaux de marbres, empilés les uns sur les autres, histoire de laisser libre le chemin principal qui traversait les Ruines du Cancer. De nouveau son regard se porta sur Mu. À cette distance, il avait une vue d’ensemble sur la personne qui était devenue statue en ces lieux. Il aurait pas pu trouver un meilleur endroit qu’au beau milieu du chemin pour crystaliser ? c’était trop difficile de se placer sur le côté, et ainsi ne pas bloquer le passage ? Fallait bine croire que oui… Pathétique créature. Immonde création ! Et pas pratique en plus. Qu’allait-il bien pouvoir faire de cette objet de décoration, dont l’esthétisme était plutôt douteux ? Il pourrait lui trouver une utilité au moins…. Peut-être comme cible pour jouer aux dards ? Pourquoi pas. À moins qu’il se mette au tire à l’arc, comme Ayoros. Mais la priorité, il dut bien se l’admettre, serait d’aller chez un de ses voisins et aller quérir un sac en papier dans les plus brefs délais. Son faciès était plus laid que n’importe lequel DM avait bien pu suspendre dans son Temple. Et là encore, il était léger dans ses paroles. DM commença à douter s’i n’y avait pas un lien quelconque de parenté entre Mu et Frog…

-T’as des frères ou sœurs, dis ? demanda-t-il sans préambules pour ainsi pouvoir valider ou infirmer sa thèse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Lun 1 Aoû - 6:20

Mû leva les yeux vers le ciel, légèrement agacé. DeathMask fantasmait sur Saga ou quoi ? Qu’il arrête de lui en parler ! Déjà qu’il ne se sentait pas très chaud à l’idée de devoir s’entretenir seul avec lui… la tension dans le Temple du Pope serait palpable. Non pas que le Bélier déteste le Gémeau, mais le passé rendait les choses compliquées. Petit, Mû idolâtrait le Grec, il l’adorait. Par contre l’assassinat de Shion avait quelque peu complexifié ce respect pour le transformer en un mélange de désespoir et de haine. Et aujourd’hui l’idée d’aller parler avec lui seul à seul l’inquiétait. Dans un sens, il avait envi de retrouver l’homme qu’il connaissait quand il était enfant, mais confronter ce même homme contre qui il s’était battu durant la guerre le laissait plus amer.

Le Tibétain baissa la tête lorsque la voix de l’Italien s’éleva pour proférer d’autres sympathiques paroles. Une lueur d’agacement pointa dans les yeux verts de Mû lorsque ces charmantes phrases furent analysées par son cerveau. N’eut-il pas eut un presque parfait control de son corps, ses poings se serraient serrer à en faire blanchir ses jointures et une veine se serrait probablement mise à palper sur sa tempe. Mais il n’en était rien. L’envi soudaine qu’il avait de faire mordre la poussière à DeathMask fut canalisée en un profond soupir. «Nous» ? Ce Cancer l’horripilait. C’est vrai qu’il n’avait pas pleinement participé à la Guerre du Sanctuaire, mais c’était en connaissance de cause : il savait que les Bronze se battaient pour la vérité. Et quant à la Guerre d’Hadès, il y avait fait ses preuves et y avait prit part au moins trois fois plus que cet abrutit de crabe !

-J’ai des questions à posées à Saga. Et bien qu’occupé, je ne pense pas que ça le contrarierait de prendre cinq minutes pour répondre à mes interrogations. Mais si tu crois à ce point que je le dérangerais, je peux te les poser si tu t’inquiètes à ce point pour SAGAAAAA… Quoique que je ne pense pas pouvoir supporter d’avantage ta joie de vivre maladive et ta bonne humeur contagieuse.


Mû pouffa mentalement de rire, il n’était pas habitué au sarcasme, mais c’était une chose particulièrement drôle. Quoique si le Cancer se montrait coopératif, il pourrait effectivement lui apporter des réponses. Maintenant que ce dernier se ‘souciait’ de lui, il pourrait parler tranquillement de la résurrection et en comprendre tout les aspects grâce à DM. Mais bien sur ! Et si l’Italien ne le laissait pas passer pour aller voir Saga, il n’aurait qu’à prétexter aller voir n’importe qui d’autre.

-Et si jamais Saga est aussi occupé que tu le prétends, j’irais voir Shaka ou Dohko.

Il se dit ainsi que ça couperait le sifflet au Cancer, qu’il le laisserait en paix, et surtout monter en paix, une bonne fois pour toute. Il aurait pu forcer la main, mais son ainé aurait pu considérer cela comme un affront. Il pensait que cette fois, DeathMask n’aurait plus d’argument bêbête pour le retenir et il pourrait continuer tranquillement. Il fût par contre sortit de ses pensées par une question de son vis-à-vis. Hein ? Il écarquilla les yeux, plus que surpris par l’interrogation du Cancer. Depuis quand le gardien du quatrième Temple en avait à foutre de sa vie ? Des frères ou sœurs ? Il ne s’était pas vraiment posé la question. Il ne savait rien sur son passé, sur sa naissance. Tout ce qu’il connaissait, c’est que Shion l’avait recueilli jeune, mais n’en avait que de très vagues souvenirs.

-Euh…non je ne crois pas…

Il était un peu désarçonné par la question complètement hors sujet de l’Italien. Pourquoi diable voulait-il savoir s’il avait de la parenté ? Essayait-il de lui faire la conversation…non, c’était impossible, c’est quant même à DeathMask qui lui parlait. Mû fixa son regard dans celui du Cancer, pour la centième fois…il y avait un abus de contact visuel dans cette conversation… il le sonda des yeux avec une lueur d’incrédulité et de méfiance. Le Cancer était vraiment étrange quant il le voulait. En fait, non. Le Cancer était toujours étrange ! Depuis sa manie à mettre des têtes partout, jusqu’à son comportement, et maintenant, il lui posait des questions sur sa vie privée auxquelles il n’avait même pas de réponses lui-même. Et que, les minutes précédentes, il avait gaspillé sa salive en insultes ou en commentaires désobligeants… Bizarre…L’Italien ferait presque une belle bête de cirque. Si au moins il pouvait être amusant aussi…Peut-être était-ce son sang italien qui le rendait si mélangeant ?

-Pourquoi veux-tu savoir cela de toute manière ?
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 20 Aoû - 17:49

Ouais, franchement à y regarder de plus près, il semblait de plus en plus évident que Mu et Frog devraient avoir un certain lieu de parenté, à la limite ils étaient peut-être cousins germains du côté de la fesse droite de la mère. Une telle ressemblance ne pouvait pas être une coïncidence. Tout de même, plus DM détaillait les horribles traits faciaux du Bélier plus il y reconnaissait les préludes de la difformité de Spectre. Peut-être Mu était-il le petit frère inconnu de Frog, car séparés en très bas âge. Tout était possible dans ce bas monde.

Non, pas de famille connue ? L’hypothèse modifiée de DM tenait tout de même un peu la route jusqu’ici. Quoiqu’avec ses cheveux lavande, Mu pouvait être Saorie Kido. DM balada son regard sur le corps de Mu, le scruta en détail, sous toutes les coutures, sans aucune gêne. Non, impossible. Cette possibilité était avortée dès maintenant. Saorie entrait dans la catégorie des gens que DM baiserait volontiers, mais Mu… À la limite DM lui lancerait des roches, à condition de mettre des gants et à ne pas avoir à toucher cet être immonde de ses mains nues. Le Cancer ne tenait pas spécialement à attraper la moindre maladie. Probablement Mu portait-il une forme très rare d’une maladie mortelle, alors autant ne pas tenter le Diable et courir des risques inutiles d’où il était certain de sortir sans le moindre bénéfice possible.

-Rien, j’ai juste vu un gars récemment et je trouvais qu’il te ressemblait.

DM savait pertinemment que ce qu’il se disait à lui-même était d’une cruauté et d’une méchanceté purement gratuite. Il le savait tellement bien que c’était justement ce qui l’amusait en ce moment. Il se racontait tant de stupidité qu’il s’égayait sa propre journée. Surement oserait-il le dire à haute voix si on le lui demandait, mais il lui semblait que les bêtises auxquelles il pensait manqueraient d’humour si l’autre personne n’en riait pas aussi, si le destinataire ne se marrait pas. Assurément, Mu ne rirait pas de blagues qui le prenaient pour cible et qui le dévalorisait sans fondement. Alors DM préférait garder pour lui-même ses stupidité, histoire de pouvoir pleinement savourer leur côté comique. D’un autre côté, il ne voyait pas pourquoi il retiendrait le moindre commentaire virulent ou la moindre moquerie à l’égard de cet être envers lequel il n’avait aucun respect ? Cette créature hideuse l’avait publiquement humilié, ridiculisé, et DeathMask n’était pas prêt à lui pardonner ou à faire fit des évènements qui s’étaient produits lors de la fameuse Guerre Sainte. Repenser à ce combat était probablement la pire chose à faire surtout lorsqu’il avait en face de lui la cause de son malheur et de sa honte… de sa déchéance ! Ses poings serrèrent violemment alors qu’une pulsion lui parcouru le corps avec puissance. Il dut se faire violence pour ne pas sauter à la gorge de cet enculé qu’il avait devant lui. Il voulait faire couler son sang, maintenant. Faire de lui la première victime d’une très longue liste qui témoignerait de sa nouvelle vie.

Non, changer de sujet, ou du moins avec lui-même ; oublier ces magnifiques images qui l’aurait probablement faites bander si elles avaient été menées à bout. DM repassa les paroles du Bélier dans sa tête. Saga. Oui, Saga était revenu à plusieurs reprises dans la conversation. Ah oui, Mu avait dit que DM s’inquiétait pour Saga. Pourquoi, Diable, le ferait-il ? Qu’est-ce qui justifierait le fait que DM puisse avoir la moindre considération pour le Gémeau ? Maintenant que Saga était lui-même, ce qui voulait dire bon et noble et bla et bla et bla, DM n’avait plus aucun respect pour lui. Il n’était plus cet être craint et puissant qui avait su assouvir l’âme rebelle du cancer. Maintenant ce misérable Gémeau n’était plus qu’une loque aux yeux du cancer qui le mettait désormais dans le même panier que tous ces autres pathétiques Chevaliers sans colonne.

La vérité était tout simplement que DM avait décidé qu’il ne laisserait pas passer le Bélier, alors il ne comptait pas démordre de cela. Il allait, coute que coute, empêcher le Bélier de passer, quitte à devoir utiliser la force pour y parvenait. S’il utilisait simplement son corps comme d’un écran il pourrait bloquer le passage à Mu. Tant qu’il ne l’attaquait pas physiquement, il était sauf. Si Mu levait la main contre lui, alors ce serait vu comme une agression passible d’une lourde conséquence. Juste l’idée de mettre ainsi Mu dans le pétrin par sa faute lui arracha un sourire confiant.

-Je ne m’inquiète nullement pour ce misérable. Je ne te laisse pas passer et c’est tout. Point final, la discussion est close.

Mu voulait monter voir Shaka et Dokho ? Quel imbécile il faisait. Ne sentait-il pas que leurs Cosmos n’étaient pas dans le Sanctuaire ? Aucun des deux n’était de retour à la vie en ce moment. Ils étaient encore morts, dans les limbes, à se balader dans le néant jusqu’à ce que Zeus décide d’aller les chercher et les ram`ne avec le commun des mortels. Pour l’instant, DM avait la paix. Du moins, il l’avait véritablement avant que ce Bélier de ces deux ne pointe le bout de son nez dans le Sanctuaire et ensuite dans son temple pour lui pourrir la vie. Si Mu tenait tant que cela à parler aux deux autres, il fallait qu’il aille à leurs tombes et qu’il parle avec leurs cadavres en voit de sérieuse décomposition. Malheureusement pour le petit Bélier, les tombes étaient en bas,. Alors oui,qu’il allait devoir faire demi-tour et se rendre compte qu’il n’avait rien à faire en haut, dans quelque Temple que ce soit qui dépassait celui du cancer. Allez du balai !

-Sont pas revenus à la vie, leurs Temples sont vides. Pour leur causer, va falloir que t’ailles au cimetière, ce qui signifie… en- bas !

Plutôt fier de lui, D’m laissa apparaitre un mince sourire satisfait. Qu’allait bien pouvoir lui sortir Mu ensuite ? Quel autre argument bidon allait-il offrir à DM ? Quelque peu curieux DM’ ne pouvait qu’attendre. Cette bête à corne était-elle vraiment asse4z stupide pour penser hypothétiquement dans un monde utopique pouvoir triompher contre DM en ce moment ? DM avait l’avantage d’avoir la langue bine pendue et la réplique facile. Décidément, plus que laid, cet être était stupide. Sa connerie monumental lui rappelait cette du Chevalier Seiya. Le rapprochement entre eux deux lui sembla soudainement possible. Le monde était-il assez petit pour qu’il y ait autant un lien de parenté entre Mu en Frog qu’entre Mu et Seiya ? Tout était possible ! Dans ce cas, Mu serait Japonais ? DM ne le savait pas vraiment. Il ne connaissait pas tout à fait les origines de son misérable frère d’arme. Du moins, il pouvait dire qu’il était asiatique. Ce qui était à la fois une évidence et un bon début. Son cerveau se souvint soudainement : Thibétain. POur la forme, et pour confirmer ce qu'il pensait, il demanda tout de même :

-T’es de quelle nationalité déjà ?

On ne sait jamais… La stupidité était peut-être comme un gène qui se passait dans une famille…. Peut-être que ça faisait littéralement parti d’un chromosome en tant que tel…


Dernière édition par DeathMask le Sam 22 Oct - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 05/07/2011
Localisation : En Enfer sur Terre!

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 15 Oct - 12:45

Un gars qui lui ressemblait? Ça c’était la première. C’est vrai que les atlantes à la peau blanche et aux cheveux lilas qui tombent jusqu’aux cuisses courent les rues ! Le Cancer devait se moque de lui, mais peu l’importait. La seule chose qu’il avait en tête était de monter, il n’avait pas envi d’en arriver à la confrontation, quoiqu’il aurait atomisé l’Italien avec bonheur à plusieurs reprises depuis les minutes qu’il avait passé en compagnie de son ‘agréable’ compagnon. Il n’aurait qu’à invoquer un Crystal Net, son ainé serait ainsi coincé sans pouvoir bouger jusqu’à ce que le Bélier ait pu traverser sa demeure. Il pourrait ainsi enfin poursuivre sa route sa pour autant blesser personne – à l’exception de l’égo démesuré de l’Italien – et atteindre son but.

Ah ! Et maintenant Saga était un minable aussi ? Décidément ce Cancer n’avait aucun respect pour rien ni personne. Il changeait d’allégeance comme on change de caleçon. Bipolaire…il devait être bipolaire…ou bien simplement complètement taré… Et Mû était ennuyé de se faire embêter par un taré…surtout ce taré- là…qui devait être le roi des tarés…ou bien la diva des tarés– DM avait quand même un côté dramatique, limite drama-queen-. L’image de l’Italien en talons-hauts, hyper maquillé et chantant des chansons ringards fit carrément pouffer de rire le Bélier. Il se dit aussi vaguement de ne s’inquiéter pour Shaka et Dohko, que si les Dieux avaient bien voulu ressusciter quelqu’un comme Death Mask, ce n’était qu’une question de temps avant qu’eux ne reviennent. Au cimetière ? nah…il avait déjà eu assez affaire avec des cadavres pour les dix années à venir… maintenant il voulait la paix, qu’il méritait bien d’ailleurs, car LUI avait fait son travail avec honneur et dévotion.

-Je m’en fiche, je sais qu’ils reviendront tôt ou tard si même toi tu es de retour, il eu un léger rire sarcastique mais se retint d’en dire davantage. J’irai m’occuper du jardin de Shaka à la limite…j’irai inspecter leurs armures, nettoyer leurs temples en attendant.

Il eut un gros sourire respirant l’innocence et pencha la tête légèrement sur le côté – n’importe qui l’aurait trouvé adorable, mais cela devait donner des nausées au Cancer, ce qui le faisait bien rire. Et si ce dernier ne le laissait pas passer, il forcerait le passage. Il ne toucherait pas à Death Mask, mais s’il avance, ce dernier n’osera pas lever la main sur lui…pas après tout ce qu’il a fait… et s’il le faisait, Mû aurait la preuve irréfutable que le Cancer est un taré. Il s’apprêta à avancer…

-T’es de quelle nationalité déjà ?

*Non mais je t’en pose des questions…si je te réponds zimbabwéen oriental tu vas me laisser tranquille ?*

Il n’était pas stupide, il s’avait que l’Italien se moquait de lui…Il prit une grande respiration.

-Je suis Coréen…qu’est-ce que ça peut bien te faire ?


Il rit intérieurement, il n’avait pas l’habitude de mentir. Peu lui importait, DM avait sa réponse, bien que fausse, mais plausible, et il le laisserait tranquille à partir de….MAINTENANT! Mû du Bélier, 20 ans, Tibétain de sa vraie nationalité, se mit à avancer d’un pas vif vers les marches qui menaient au Temple du Lion.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DeathMask
Maïtre Dépuceleur
Maïtre Dépuceleur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/07/2010
Localisation : Là ou il peut faire souffrir quelqu'un

MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   Sam 22 Oct - 17:58

Devait-il se sentir attaqué par les paroles de Mu ? Devait-il se senti mal dans sa peau d’être revenu à la vie ? Mu tentait-il à l’instant de lui faire la moral ? Ou peut-être tentait-il discrètement de lui faire comprendre qu’il n’était pas très heureux de le savoir à la vie ? Il se doutait que cela était possible. En ce moment, DM le faisait royalement chier et cela avec plaisir. De plus, il savait que le Bélier n’approuvait pas nécessairement tous les actes commis par le cancer. Mais ce dernier ne se sentait nullement mal de ce qu’il avait fait par le passer. Juste y repenser lui apportait une dose de joie et de fierté.

Si Mu savait les circonstances dans lesquelles le Cancer était revenu, peut-être serait-il moins découragé de le voir dans le Sanctuaire d’Athéna. Mais DM n’était pas assez con pour en informer Mu, non mais ! Il espérait que son confrère soit revenu à la vie dans les souffrances les plus cruelles ou qu’il regrette rapidement d’être de retour. DM pouvait bien se charger de faire de sa vie un enfer et le tout sans pouvoir être ouvertement réprimander par le Pope. L’intimidation ou la violence psychologique n’était pas vraiment punis lui semblait-il. Autant exploiter certaines faiblesses du code de la Chevalerie de la sorte. Il fallait qu’il fasse regretter à Athéna d’avoir voulu le garder en fin de compte et à Mu d’avoir briser son honneur à deux reprises lui semblait-il. Deux reprises. Deux reprises.

Il expira fortement. Il pinça les lèvres et observa Mu lorsque celui-ci ouvrit la bouche pour parler. Il allait surement répondre à sa question. Voulait-il vraiment la réponse ? Non, il la connaissait de toute façon. Ça ne lui apportait rien qu’il lui dise ce qu’il savait déjà.

Coréen ? Mon cul, oui ! pensa DM lorsqu’il entendit la réponse de Mu. Ce dernier lui mentait en pleine face et sans aucune impunité. Pourquoi ? Pour couper court à la conversation ? La vérité aurait eu la même finalité. Se moquer de Mu dans sa tête ne suffisait déjà plus. Il fallait qu’il l’humilie. Il fallait qu’il remette Mu à sa place ; à sa vraie et juste place. Comment y parvenir ?

-Tu ne sais pas à qui tu as affaire...

sa voix n'avait été qu'un murmure pour lui-même.

Son regard assassin fixa Mu alors que celui-ci traversait la sortie du temple. DeathMask ne comptait pas le laisser se rendre jusqu’au Temple voisin. Pas maintenant. Peut-être même jamais. Tuer Mu ? Personne n’était au courant de sa présence, mis à part lui-même et le Cancer. Autant profiter de cette opportunité offerte. Mais là encore, il fallait qu’il y parvienne sans que Mu ne se mette sur ses gardes, alerte de son Cosmos les autres habitants du sanctuaire et finalement, il lui fallait une manière subtile de se débarrasser su cadavre par la suite. Il avait aussi le problème du visage mort sur ses murs qui assurément allait surgir une fois la besogne accomplie. Il n’aurait jamais cru que le fait d’accrocher à ses murs le visage de ses victimes tels des trophées serait pour lui un handicap. Le tuer devait donc une mauvaise idée. Il fallait donc qu’il… Et si ? Non. Oui. Pourquoi pas ? Et s’il s’arrangeait pour simplement capturer Mu, le séquestrer et le torturer jusqu’à lui faire regretter d’être né ? L’idée était brillante. Ne restait plus qu’à la mettre à exécution ! Un large sourire étira ses lèvres. Ses techniques d’assassin allaient lui être utiles ! à pas feutrés, il suivit Mu un instant. D’un geste vif, il lui fit perdre connaissance, appuyant avec précision sur un point nerveux situé dans le haut de la nuque. Aussitôt, il sentit Mu lui tomber dans les bras, inconscient. Portant Mu sur son épaule, DeathMask retourna à son Temple.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec le quatrième type [PV DeathMask]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saisie T9 avec liste de mots type phrase
» couvercle table de cuisson
» Coldplay
» gmc depannage
» 2 boutons modernes - de fabrication Le Minor / Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gold Saint Yaoi :: Grèce :: Sanctuaire :: Temple du Bélier-
Sauter vers: